CARTE. À vélo en Centre-Val de Loire : découvrez le circuit de la Véloscenie en Eure-et-Loir

Du château de Versailles jusqu'au Mont-Saint-Michel, découvrez le parcours de la Véloscénie, le trajet pour les voyageurs cyclistes qui traversent l'Eure-et-Loir.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Cet été c'est l'occasion de s'évader sur son vélo. Profitez de la Véloscénie et 450 kilomètres entre Paris et le Mont Saint-Michel. Une véloroute traversant d'ouest en est le département de l'Eure-et-Loir passant notamment d'église Saint-Pierre d'Épernon, du château de Maintenon ou encore de la cathédrale de Chartres.

L'itinéraire est beaucoup plus emprunté, surtout depuis la fin de la pandémie de covid. "Entre 2019 et 2021, on est à plus 21% d'augmentation de trafic le long de la Véloscénie", affirme Pierre Pichon, chargé de communication de la Véloscénie. Un trafic dont 80% vont en direction du mont Saint-Michel.

De plus en plus de jeunes en selles

Il y a de plus en plus de profils débutants qui s'intéressent au vélo. "Cette crise sanitaire a changé les profils. Auparavant, nous étions plutôt sur des profils expérimentés, maintenant ça s'ouvre grandement à des profils beaucoup plus débutants", assure Pierre Pichon.

Les confinements durant le Covid semblent avoir été des périodes de remises en question pour beaucoup de citoyens français. D'autres "n'imaginaient pas que ça existe en France" selon Pierre Pichon. "Il y a aussi le souhait d'avoir un tourisme plus local, d'arrêter de prendre l'avion pour faire du city break dans les grandes villes européennes", ajoute Emma Lecomte cheffe de projet de la Véloscénie.

On voit un vrai rajeunissement, une jeune génération qui se met au voyage à vélo par conviction écologique.

Emma Lecomte, cheffe de projet de la véloscénie.

Le covid a accéléré une augmentation déjà bien présente. Les années précédentes "on observait déjà des augmentations de l'ordre de 5 à 8% d'augmentation puis le confinement a fait que nous sommes désormais sur des croissances à deux chiffres", précise Pierre Pichon.

Commerçants, hôtels, campings et sites touristiques en profitent

La notoriété de la Véloscénie a elle aussi grimpé. Les commerçants limitrophes en profitent : "Des hôtels sont entre 8 et 12% d'augmentation de fréquentation cycliste dans leurs hôtels. Des campings enregistrent même 40%", révèle Emma Lecomte.

Les sites touristiques bénéficient de la clientèle de la Véloscénie au point où certains s'adaptent même au nouveau visage de leur public. Le château de Nogent-le-Retrou a notamment eu une démarche d'accueil spécialement pour les cyclotouristes en proposant des lieux de garage des vélos.

Des cyclotouristes globalement satisfaits des services de la Véloscénie. "Sur le jalonnement, le balisage de l'itinéraire, on a aussi des retours positifs", ajoute la cheffe de projet. Grâce à ces aménagements, les pratiques des voyageurs à vélo ont aussi changé. Il y a de plus en plus de débutants, notamment en famille qui souhaitant découvrir le département. Tandis que d'autres cherchent à avaler un maximum de kilomètres dans la journée. 

Ce n'est pas le seul itinéraire à vélo dans la région. Voici trois autres parcours à vélo : la Scandibérique dans le Loiret, Coeur de France dans l'Indre-et-Loire et dans le Cher.