• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Festival de Cannes : le film « Grave » fait couler de l'encre

Justine (Garance Marillier) dans le film "Grave" de Julia Ducourneau - 2016
Justine (Garance Marillier) dans le film "Grave" de Julia Ducourneau - 2016

Deux premiers longs métrages, soutenus par l’agence régionale Ciclic, ont été sélectionnés au Festival de Cannes. Celui de Julia Ducourneau « Grave » a fait sensation lors de sa projection à la Semaine de la Critique.

Par Ch.Launay

L’agence régionale Ciclic Centre-Val de Loire  a encore fait un choix judicieux cette année en apportant son soutien financier à deux longs métrages* qui ont retenu l’attention du comité de sélection du Festival de Cannes. Une aide à l’écriture d’environ 10 000 euros qui a permis à la réalisatrice Julia Ducourneau d’écrire le scénario de son 1er long format « Grave ».  "Le projet de Julia Ducourneau était solide. Avec un univers très marqué que nous avions déjà apprécié dans son premier court métrage "Junior". " commente Emilie Parey à Ciclic. 

Diffusé dans le cadre de la Semaine de la Critique (12-20 mai), « Grave » a retenu l’attention des médias. "Révélation et coup de tonnerre" pour le site TKLC. "... le fondant d’une artiste accomplie"  du côté du site Métronews. Aucun critique n’est resté insensible à l’originalité du 1er long métrage de Julia Ducourneau. Un film que certains ont rangé dans la catégorie gore et qui raconte la transformation physique d’une étudiante en ...cannibale.
Le film devrait être visible prochainement dans les salles de la région Centre-Val de Loire. 

Synopsis

Dans la famille de Justine tout le monde est vétérinaire et végétarien. À 16 ans, elle est une adolescente surdouée sur le point d’intégrer l’école véto où sa sœur ainée est également élève. Mais, à peine installée, le bizutage commence pour les premières années. On force Justine à manger de la viande crue. C’est la première fois de sa vie. Les conséquences ne se font pas attendre. Justine découvre sa vraie nature. 

*Le 2e long métrage soutenu par Ciclic est "Divines", de Houda Benyamina. Il est diffusé à la Quinzaine des réalisateurs

Sur le même sujet

Cannes sur culturebox

toute l'actu cinéma

"BatOloire" : le transport atypique de l'été à Orléans

Les + Lus