Garde d’enfants, aides quotidiennes : tensions sur les emplois à domicile en Centre-Val de Loire dans les années à venir

35 000 postes d'auxiliaire de vie ou d'assistante maternelle à domicile seraient à pourvoir dans les prochaines années en Centre-Val de Loire. Un besoin en recrutement mis en lumière par France Emploi Domicile, qui cherche à faire connaître ces métiers et à simplifier les formalités entre salariés et particuliers employeurs.

Ils sont les petites mains du quotidien. Assistantes maternelles, aides à domicile pour les personnes en situation de fragilité ou encore aides pour le ménage et les menus travaux, les salariés à domicile sont essentiels pour de nombreux foyers. En Centre-Val de Loire, ils sont 52 315 à être sous contrat avec des « particuliers employeurs ». Et près de la moitié d’entre eux approche de l’âge du départ à la retraite. Avec pour conséquence, un fort appel d’air… Et un grand besoin en recrutement dans les prochaines années.

35.000 postes à pourvoir d’ici 2030

La moitié des salariés à domicile de la région exerce des missions d'assistant de vie. Ces auxiliaires accompagnent au quotidien les personnes en perte d'autonomie et réalisent des tâches courantes telles que la préparation des repas, le ménage, la gestion du linge ou des tâches administratives. Or, 61% d'entre eux arrivent en fin de carrière.

Plus de 95% des Français souhaitent vieillir à domicile quand la situation le permet. Le vieillissement de la population et les départs en retraite des salariés font que mécaniquement, le secteur va avoir besoin de fortement recruter

Jean Du Passage, Fédération des Particuliers Employeurs (FEPEM)

En Centre-Val de Loire, la population régionale tend à vieillir, les besoins en matière d'assistance de vie devraient donc s'accroître avec l'augmentation du nombre de personnes âgées de plus de 65 ans.

Sur les 15 000 salariés employés en tant qu'assistante maternelle ou garde d'enfant, 43% partira également à la retraite d'ici 2030.

La fédération des particuliers employeurs (FEPEM) estime dès lors à 35 000 le nombre d'emplois à domicile qui seront à pourvoir dans notre région d'ici 2030. Mais se veut rassurante : "la situation est inédite mais elle a été anticipée depuis un certain temps" précise son porte-parole, Jean Du Passage.

"Mettre en lumière ces métiers de l'humain"

Pour pallier ce manque d'effectif, de nombreux dispositifs et initiatives voient le jour.

Fin janvier, une convention tripartite réunissant la direction régionale de l'emploi (dreets), l'Urssaf et la FEPEM a été signée à Orléans afin de mener des actions pour valoriser ce secteur en tension. La plateforme France Emploi Domicile, lancée en novembre 2023, répond elle aussi à cette mission. Pensée comme un point de référence unique, elle accompagne les 139 000 particuliers employeurs de Centre-Val de Loire mais également les salariés et retraités du secteur dans leurs démarches.

Le site propose aux deux parties des contenus pédagogiques, des conseils administratifs et juridiques et des informations sur le cadre d'exercice des missions. Et a vocation à mettre en exergue le caractère singulier de ces emplois.

Nous souhaitons véritablement mettre en lumière ces métiers de l'humain et le sens que les salariés y trouvent. Ces emplois reposent sur un lien de confiance unique, c'est un salarié et un employé qui se choisissent.

Jean Du Passage, Fédération des Particuliers Employeurs (FEPEM)

Secteur paritaire et emplois de proximité

Pour garantir une attractivité des métiers, la convention collective des emplois à domicile prévoit un niveau de rémunération supérieur au SMIC. Et favorise l'intégration par le travail en mettant notamment en avant la certification de compétences et la formation.

Des arguments pour séduire de futurs salariés et faire valoir la carte des emplois de proximité. Un enjeu de taille alors que le vieillissement de la population entraîne une dernière conséquence : la baisse des actifs en Centre-Val de Loire. D'ici 2050, la part des 25-64 ans sera la plus faible des régions françaises.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité