Grève du 5 décembre : comment faire garder vos enfants en Centre-Val de Loire ?

Que faire de vos enfants si les écoles sont fermées le 5 décembre ? / © Jean-François FREY / MAXPPP
Que faire de vos enfants si les écoles sont fermées le 5 décembre ? / © Jean-François FREY / MAXPPP

Le mouvement de grève interprofessionnelle du 5 décembre contre la réforme des retraites s'annonce très suivi, y compris en région Centre-Val de Loire. Quelles solutions existent pour faire garder vos enfants si les écoles sont bloquées ?

Par Bertrand Mallen

Des transports en commun aux urgences et des policiers aux enseignants, le mouvement de grève du 5 décembre s'annonce très suivi, y compris en région Centre-Val de Loire.

Dans l'Éducation nationale, jusqu'à 60% du personnel enseignant pourrait participer au mouvement de grève d'après le syndicat Snuipp-FSU. Un vrai casse-tête, en particulier pour les parents qui travaillent et devront faire garder leur progéniture. En prévision du blocage des écoles, la demande a explosé pour les sociétés de garde d'enfants, à un niveau jamais vu d'après l'entreprise Yoopies, qui gère 800 000 profils de nounous et gardes d'enfants en France.

 

Applis, agences, associations de garde d'enfants

En région Centre-Val de Loire, plusieurs grandes agences, comme Kinougarde ou Family Sphere, sont spécialisées dans la garde d'enfants. La start-up tourangelle Freebulle, née de l'idée d'une mère de famille de Saint-Pierre-des-Corps, met également en contact les familles et les personnes susceptibles de garder leurs enfants. Dans la même ville, l'association SOS Urgence garde d'enfants propose depuis près de trente ans ses services en cas de grève ou de varicelle.

Face au problème de la garde d'enfants, il reste la solution des établissements scolaires, même en l'absence de cours. Depuis 2007, les mairies sont légalement obligées d'assurer un service minimum d'accueil pour les enfants de maternelle et de primaire si le taux de grévistes est supérieur à 25%. De leur côté, les collèges et lycées ont une obligation d'accueil des élèves en permanence ou dans le cours d'un autre enseignant. Mais la grève étant également suivie par le personnel assurant des services comme la cantine et le transport scolaire, certains établissements risquent de rester fermés.

 

Emmener mes enfants au travail ?

En dernier recours, il n'est enfin pas totalement impossible d'emmener ses enfants au travail. Rien dans le Code du travail ne l'interdit, mais il s'agit d'une question d'assurance en cas d'accident ou d'imprévu touchant le mineur. Il faut donc impérativement poser la question à son employeur en amont. Inévitablement, poser une RTT ou passer la journée en télétravail, si cela s'avère possible, restent les solutions les plus fiables.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus