Grève interprofessionnelle : manifestations, transports, écoles... Quelles perturbations à prévoir en Centre-Val de Loire ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Thomas Hermans

Une grève nationale est lancée ce jeudi 27 janvier pour demander des hausses de salaires face à l'inflation. Des perturbations sont à prévoir dans certains réseaux de transports, tandis que les villes s'organisent pour l'accueil des enfants sans enseignant.

Jamais deux sans trois. Après les mobilisations des personnels de l'Éducation nationale les 13 et 20 janvier, ce 27 janvier marque un nouvel appel intersyndical. Mais cette fois-ci, la grève est nationale et interprofessionnelle, et s'attache à réclamer des hausses de salaires, d'allocations, des retraites, pour faire face à l'inflation.

"Personne n’ignore que seuls les salaires, les pensions et les aides et allocations continuent de stagner ou même de baisser au regard de l’inflation, de décrocher par rapport aux qualifications, dans le privé comme dans le public", note un communiqué commun des organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires, Fidl et MNL .

Un appel qui devrait trouver un écho important en Centre-Val de Loire, où manifestations et perturbations des activités sont à prévoir. On fait le point dans la région.

Lieux et horaires des manifestations

De nombreux rassemblements et manifestations sont prévues ce jeudi 27 janvier en Centre-Val de Loire. Retrouvez-en la liste :

Dans le Cher

  • 10h à Bourges, place Séraucourt
  • 10h à Saint-Amand, lace de la République
  • 10h à La Guerche-sur-l'Aubois, square de la Résistance
  • 10h30 à Vierzon, place Jacques Brel
  • 10h30 à Saint-Florent, place de la République

En Eure-et-Loir

  • 14h30 à Chartres, devant le théâtre

Dans l'Indre

  • 10h30 à Châteauroux, place de la République
  • 15h à Issoudun, devant le Palais des Congrès

En Indre-et-Loire

  • 10h à Tours, place de la Liberté

En Loir-et-Cher

  • 10 h 30 à Romorantin, place de la paix
  • 10h30 à Vendôme, place de la Liberté
  • 12h à Mer, Plateforme Colis
  • 14h30 à Blois, devant la préfecture

Dans le Loiret

  • 10h à Gien, place Jean-Jaurès
  • 10h30 à Orléans, parvis de la cathédrale
  • 10h30 à Montargis, place du Pâtis

Perturbations dans les transports

Les différentes régies de transports en commun de la région ont informé d'irrégularités à prévoir une bonne partie de la journée. Le réseau orléanais Tao signale par exemple des "risques de perturbation sur les lignes desservant le centre-ville d'Orléans" à partir de 10h30. 

À Bourges, la fréquence de passage de presque toutes les lignes de bus sera diminuée, à l'exception notable de la ligne 13, du service Libertibus et des bus scolaires. Vitabus en journée et les navettes de centre-ville seront de leur côté purement et simplement supprimés. 

Sur le site du réseau Azalys de Blois, est indiqué que "des perturbations sont à prévoir" sur les lignes A à H, sur les navettes N1 et N2 et sur le service soir. La régie indique néanmoins que "100% des courses seront assurées". À Chartres, le réseau Filibus annonce des perturbations à partir de 14h. Les réseaux tourangeaux et chartrains redoutent également des ralentissements ou des déviations au moment des manifestations, mais assurent ne pas manquer d'effectif pour assurer un service a priori normal.

Sur le réseau SNCF Rémi, la circulation des trains est affectée jusqu'à ce vendredi 28 janvier à 8h. Des suppressions et retards sont à prévoir. Par ailleurs, "les informations horaires disponibles sur l'Appli SNCF ou le site ter.sncf.com/centre tiennent compte de ces perturbations", note Rémi.

Les lignes les plus affectées sont :

  • D'Orléans à Vierzon, quatre trains supprimés
  • De Vierzon à Orléans, six trains supprimés
  • De Vierzon à Bourges, six trains supprimés
  • De Bourges à Vierzon, quatre trains supprimés
  • De Bourges ou Vierzon à Nevers, trois trains supprimés
  • De Nevers à Vierzon, deux trains supprimés
  • Un aller-retour Paris-Orléans est annulé
  • Un aller-retour Bourges-Montluçon est annulé
  • Le Paris-Bourges de 19h08 est annulé
  • Un aller-retour Tours-Nevers est supprimé
  • Un aller de Tours vers Le Mans, et deux retours vers Tours, sont supprimés
  • Cet après-midi, la ligne Paris-Chartres-Le Mans sera affectée par la suppression du train de 17h05. Le train de 15h06 s'arrêtera à Chartres, et celui prévu à Montparnasse à 19h06 ne partira vers Le Mans que de Nogent-le-Rotrou à 20h46.

Pour les enfants

Dans la métropole d'Orléans, plusieurs établissements scolaires seront fermés. Ce sera notamment le cas des maternelles du Jardin des Plantes, Bastier/Boucher et Jean-Piaget. La maternelle Bénédicte-Maréchal sera aussi fermée, mais seulement le matin, alors que l'école des Cordiers sera fermée uniquement l'après-midi. De plus, de nombreuses structures ont dû annuler leur service de restauration du midi. La liste complète est à retrouver sur le site de la métropole. La ville met en place un service minimum d'accueil (SMA) sur le temps scolaire dans les écoles.

À Tours, de nombreux établissements seront fermés, dont les multi-accueils Leccia et Boutard, les crèches collectives Heurteloup, Boutard et Tonnellé, ainsi que les halte-garderie Fontaines et Rochepinard. Les crèches des Fontaines et Paul-Louis-Courier ouvriront leur section bébé, tandis que le multi-accueil Europe fermera seulement sa halte-garderie.

Les groupes périscolaires de Bourges seront moins affectés. Les structures Turly et des Gibjoncs seront ouvertes, mais n'accueilleront pas de service de restauration. Ce sera l'inverse au groupe Marcel-Sembat, fermé toute la journée mais proposant un service de restauration le midi. "Toutes les structures périscolaires non citées devraient fonctionner normalement", indique la mairie. De plus, un SMA pour les enfants dont l’enseignant est en grève est organisé de 8h30 à 11h30 et de 13h30 à 16h30 aux Barbottes (sans restauration) et à Nicolas-Leblanc (avec restauration).

À Chartres, la ville se dit dans l'incapacité de proposer un service minimum d'accueil aux enfants dont l'enseignant est gréviste pour les écoles Marie-Pape-Carpantier, Les Cytises, Francine-Coursaget, Émile-Zola, Francois-Villon, et Henri-IV élémentaire. Les enfants scolariés dans ces écoles doivent se répartir :

  • Pour les enfants scolarisés en maternelle : à l'école maternelle Émile-Zola, 2, mail Jean-de-Dunois.
  • Pour les enfants scolarisés en élémentaire : à l'école élémentaire Maurice-Carême, 2, allée Maurice-Carême.

Aux écoles Jacques-Prévert et Pauline-Kergomard, le service de restauration sera fermé.

Du côté de Châteauroux, l'impact de la grève est "très très minimal" sur les scolaires, indique la Ville. Seules une élémentaire et deux maternelles ont été affectées, pour un total de 20 enfants pris en charge par le service minimum de la commune.