• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Incivilités sur la route : le Centre-Val de Loire vice-champion de France des injures au volant

© Thierry Gachon / Maxppp
© Thierry Gachon / Maxppp

En cette veille de week-end de Pâques, vous serez nombreux sur les routes. Et... nombreux à vous insulter. Notamment sur les routes du Centre-Val de Loire. 

Par Fabienne Marcel

En voiture, cela vous arrive-til de céder à votre double maléfique quand vous ête au volant ? Oui et souvent si on on croit le nouveau baromètre de la conduite responsable 2019 de la fondation Vinci*. "Tu as vu comme il me colle ce c** ?" "Et celui-là, la queue de poisson, tranquille ?" "Il s'est garé n'importe comment ! Attends que je lui raye sa voiture à celui-là"... Gestes déplacés, insultes... Le temps d'une conduite, vous devenez un autre. 
 

Invicilités sur la route en hausse partout en France 

Toutes les incivilités sont en hausse en France note le Parisien/Aujourd'hui en France : près de sept conducteurs sur dix hurlent sur les autos, motos ou scooters qui les énervent. C’est plus que l’année précédente et beaucoup plus que la moyenne européenne (56 %). Près de six Français sur dix klaxonnent de façon intempestive, c’est six points de plus en un an. Près d’un tiers doublent par la droite sur l’autoroute, soit quatre points de plus qu’en 2017.
On imagine immédiatement Parisiens et Marseillais champions de l’injure. Les Franciliens sont en effet 74 % à crier des noms d’oiseaux, fenêtres baissées ou pas, suivis immédiatement après par les habitants de Paca (71 %), mais il s'avère que les Centrais ne sont pas en reste. 70 % des Centrais interrogés déclarent injurier les autres conducteurs sur leur trajet. 55 % des Centrais klaxonnent ceux qui les énervent. 
Si l'on compare avec nos voisins des Pays de Loire, ils semblent plus zen au volant. 64 % d'entre eux s'injurient en voiture, les Bretons sont aussi plus relax, 66 % à crier des injures. 

 



"On dit que c’est culturel, que nous sommes latins. Mais il ne suffit pas de balayer ces moments d’énervement d’un revers de main, car ce climat de plus en plus tendu est préoccupant", selon la déléguée générale de la Fondation Vinci autoroute, Bernadette Moreau interrogé par le Parisien/Aujourd'hui en France. "C’est flagrant, si l’on étudie la carte européenne des incivilités, manifestations agressives et nombre de tués sur les routes sont très clairement liés", pointe-t-elle. Ainsi, la Hollande, pays le plus civil, compte 31 décès sur la route par million d’habitants, contre 40 en France.

 
[* Baromètre de la conduite responsable 2019, réalisé par Ipsos pour la Fondation Vinci autoroutes du 25 février au 13 mars en interrogeant 12 418 personnes dans 11 pays, dont 1 000 personnes minimum par pays.].

 

Sur le même sujet

Tours : les détenus de la maison d'arrêt ont voté pour les élections européennes

Les + Lus