Affaire Bygmalion : Philippe Briand condamné à deux ans de prison dont un avec sursis

Le tribunal correctionnel de Paris a rendu ce jeudi, son jugement dans l’affaire Bygmalion. Philippe Briand, le maire de Saint-Cyr-sur Loire, est condamné à deux ans de prison dont un avec sursis. Il est par ailleurs frappé d’inéligibilité pendant trois ans avec sursis.

Le délibéré de l’affaire de financement de la campagne présidentielle de 2012 a été rendu ce matin au tribunal correctionnel de Paris. L’ancien Président de la République Nicolas Sarkozy est condamné à un an de prison ferme. Avec un aménagement de sa peine à domicile. Son avocat a déjà fait savoir que le président irait en appel.

Quant à Philippe Briand, le maire de Saint-Cyr-sur-Loire, qui était l’un des 14 prévenus en tant que Président de l’association de financement de cette campagne, il est donc reconnu coupable des faits qui lui étaient reprochés et condamné à deux ans de prison, dont un avec sursis. Un verdict en-deçà des réquisitions puisque le procureur avait demandé trois ans de prison avec sursis, 80 000 euros d’amende et 5 ans d’inéligibilité.

Les avocats de Philippe Briand avaient plaidé la relaxe, arguant du fait qu’il était sans moyens de contrôle sur les dépenses effectuées. Comme pour Nicolas Sarkozy, sa peine de prison sera aménagée. 

Enfin la peine d’inéligibilité de trois ans étant avec sursis, Philippe Briand ne sera théoriquement pas tenu d’abandonner ses mandats de maire et de vice-président de la Métropole de Tours.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique justice société