Baignade : quels sont les risques liés aux cyanobactéries dans la Loire ?

La préfecture d'Indre-et-Loire a alerté ce 20 juillet sur la présence possible de cyanobactéries dans la Loire et sur les risques associés. Ces micro-organismes prolifèrent à cause de la chaleur et du faible débit de l'eau.

Les cyanobactéries peuvent donner lieu à des colonies massives sur les bords de Loire.
Les cyanobactéries peuvent donner lieu à des colonies massives sur les bords de Loire. © Jerome Dutac / Maxppp
Si vous comptiez vous baigner dans la Loire cet été, renseignez-vous avant. La préfecture d'Indre-et-Loire a alerté les baigneurs et mis en place des contrôle sur plusieurs zones du département afin d'anticiper la prolifération des cyanobactéries et les risques associés.
 

Les cyanobactéries, c'est quoi ?

Aussi appelées à tort "algues bleues", les cyanobactéries sont des micro-organismes apparus il y a plusieurs milliards d'années mais voient leurs populations croître de plus en plus à cause de déséquilibres environnementaux. Certaines sont inoffensives, et même utilisées comme composantes de bains de boue ou complément alimentaires. D'autres sont même considérées comme les meilleures candidates pour nourrir de futures colonies spatiales ou décontaminer les eaux irradiées.

Cependant, lorsque leur nombre devient trop massif, les toxines secrétées par certaines espèces peuvent se révéler dangereuses pour le système nerveux des animaux ou des humains, jusqu'à être mortelles.
 

Se baigner en toute sécurité

Si vous apercevez des "flocs", amas de colonies bactériennes dont la couleur peut aller du noir au vert bouteille, évitez toute baignade et ne buvez surtout pas l'eau. Il faut aussi éviter que les enfants ou les animaux domestiques ne s'en approchent ou jouent avec des objets ayant été en contact avec l'eau contaminée, au risque de s'intoxiquer gravement.

Pour éviter les intoxications et permettre aux habitants et aux touristes de se baigner en toute sécurité, l'Agence régionale de santé s'assure d'un contrôle sanitaire très régulier des zones ouvertes à la baignade. Au total, 43 sites de la région sont ouverts aux baigneurs, et une carte de ces lieux est consultable ici. En cas d'une présence trop importante de cyanobactéries, "les mesures peuvent aller jusqu’à la fermeture temporaire de certains lieux de baignade et la suspension des activités nautiques", précise la préfecture d'Indre-et-Loire.
 

Conseils liés aux cyanobactéries

© Préfecture Indre-et-Loire / ARS
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vacances sorties et loisirs sciences culture santé société