• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Indre-et-Loire : Un accord a été trouvé chez Sandvik, à Fondettes, où 161 emplois sont supprimés

Le groupe suédois Sandvik avait annoncé mardi 23 octobre 2018 à ses salariés, la fermeture de l'usine de Fondettes. / © France 3 Centre-Val de Loire
Le groupe suédois Sandvik avait annoncé mardi 23 octobre 2018 à ses salariés, la fermeture de l'usine de Fondettes. / © France 3 Centre-Val de Loire

Plus de 80% des 161 salariés ont validé mercredi 23 janvier au soir le projet d'accord établi par la direction et les syndicats.

Par Amélie Rigodanzo

Les syndicats CFE-CGC et la CGT ont trouvé ce mercredi 23 janvier 2019, un accord de principe avec la direction de Sandvik.

Le plan de sauvegarde de l'emploi pourrait être signé dès la semaine prochaine, dans cette usine bientôt délocalisée.

Parmi les avancées, la prime de départ volontaire passe de 22 000 à 47 000 euros.

Les salariés âgés de 50 à 54 ans pourront également prétendre à 30 mois de congés de reclassement.


Deux visites du sites programmées.


Deux visites du site par d’éventuels repreneurs sont également programmées, selon la Nouvelle République. L’une doit intervenir fin janvier. L’autre, est prévue pour le mois de mars.

Le groupe suédois Sandvik avait annoncé mardi 23 octobre 2018 à ses salariés, la fermeture de l'usine Safety, dont il est propriétaire.

Ce site de production de plaquettes pour l'automobile et l'aéronautique employait 161 salariés.

Une annonce qui avait provoqué une déflagration à l'échelle de la commune de Fondettes : 10 400 habitants.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Pourquoi un terminal Pôle Emploi à Artenay ?

Les + Lus