Indre-et-Loire : les salariés de l'EHPAD de Fondettes en grève

Lundi 9 mars 2020, les infirmiers de l'EHPAD de Fondettes sont en grève / © Cyril Deville / France-Télévisions
Lundi 9 mars 2020, les infirmiers de l'EHPAD de Fondettes sont en grève / © Cyril Deville / France-Télévisions

Ce matin, une partie des salariés de l'EHPAD de Fondettes était en grève. Ils protestaient contre la demande de leur Direction de procéder aux prises de sang chez leurs résidents. Pour les infirmiers de l'EHPAD, ils n'ont pas le temps matériel de faire ces prélèvements.

Par Cyril Deville

Ce lundi 9 mars, les salariés de l'EHPAD de Fondettes, commune limitrophe de Tours, sont en grève. Ils dénoncent la surcharge de travail que leur impose leur Direction. Depuis ce lundi, les infirmiers de l'EHPAD devaient, en plus de toutes les autres tâches qui leur sont attribuées, procéder à des prises de sang sur les résidents. Cet acte était auparavant dévolu à des infirmières libérales, mais l'ARS, pour des raisons de coût, a demandé qu'il soit dorénavant effectué en interne par le personnel infirmier de toutes les EHPAD.

Les infirmiers en sous-effectif


L'EHPAD de Fondettes, étant en sous-effectif depuis plusieurs années, les infirmiers considèrent qu'il est impossible d'effectuer cette tâche en plus. Sur l'EHPAD de Fondettes, il y a actuellement 85 résidents. Selon le syndicat FO, chaque semaine, les infirmiers devraient ainsi ajouter à leur travail hebdomadaire 15 à 25 bilans sanguins, ce qui correspond à un travail supplémentaire de 3 à 5 heures par semaine. Pour Frédéric Mainguy, infirmier à l'EHPAD du Clos-du-Mûrier si le personnel est en grève à Fondettes, c'est que "Toutes les EHPAD ne sont pas dotées pareil et l'ARS a signalé qu'il manquait un poste infirmier sur Fondettes." ; "Un infirmier en EHPAD n'a pas de temps. Il doit faire le soin aux personnes, distribuer les médicaments, sans compter les appels de médecins, les départs à l'hôpital, les prises de rendez-vous. Faire une heure de travail en plus, ce n'est donc pas faisable physiquement."

Les négociations avec la Direction dans l'impasse


Toute la matinée, le personnel de l'EHPAD a distribué des tracts sur leur commune. Ils ont également obtenu un entretien avec un élu de la mairie. Leur objectif est de sensibiliser la population à leurs conditions de travail. Leur mouvement a été favorablement accueilli par les habitants, d'autant plus que certains fondettois ont des parents en résidence dans cet EHPAD. Le personnel a entamé des négociations avec la Direction. Il demande la création d'un poste d'infirmier supplémentaire. En attendant cette création de poste, l'une des solutions serait de changer les horaires de travail : "On a fait des propositions en demandant que nos horaires de travail soient adaptées et décalées le matin, car cela impact l'ensemble du personnel ici." Isabelle JALLAIS, infirmière au Clos-du-Mûrier et déléguée centrale FO. Si les infirmiers ne sont pas écoutés, la grève risque d'être reconduite.
 

Sur le même sujet

Les + Lus