Indre-et-Loire : des militants bloquent l'accès au centre commercial Ma Petite Madelaine pendant une heure

Une quarantaine de membres du collectif Extinction Rébellion a bloqué, ce samedi matin, les accès au centre commercial La Petite Madelaine, à Chambray-lès-Tours (37). Objectif : dénoncer la surconsommation liée à la période des soldes.

Les militants du collectif Extinction Rébellion veulent dénoncer la surconsommation et la surproduction liées aux soldes.
Les militants du collectif Extinction Rébellion veulent dénoncer la surconsommation et la surproduction liées aux soldes. © Luc Pérot - France Télévisions
Impossible d'accéder aux parkings du centre commercial La Petite Madelaine situé à Chambray-lès-Tours (Indre-et-Loire), ce samedi matin. L'opération aura duré une petite heure. Délogés par les gendarmes, les 40 militants d'Extinction Rébellion se sont ensuite rendus dans les allées du centre commercial pour distribuer des tracts.

Objet de cette action symbolique : expliquer à la population que la période des soldes est propice à la surconsommation et au gaspillage. Avec un prix très fort au plan social et environnemental. "La surconsommation et la surproduction de denrées sont pour beaucoup liées aux soldes et à la fast fashion ; elles sont l'une des causes de la chute de la biodiversité" explique Lucille, membre du collectif.  Pour elle "il y a urgence à changer notre mode de vie en profondeur".

Le collectif Extinction Rébellion existe à Tours depuis environ un an. Il compte environ 300 membres et multiplie les actions de désobéissance civile sur un mode non violent.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers consommation économie environnement société