Législatives 2024 : désistement ou maintien, quels sont vos candidats en Indre-et-Loire pour le second tour ?

L'Indre-et-Loire est le rare département de la région Centre-Val de Loire, avec le Loiret, à ne pas voir l'extrême droite triompher dans toutes ses circonscriptions. Après le jeu des désistements, c'est finalement cinq duels qui se joueront le dimanche 7 juillet.

Deux circonscriptions font de la résistance. Dans la première et dans la troisième d'Indre-et-Loire, deux députés sortants, Charles Fournier (Nouveau Front Populaire) et Henri Alfandari sont arrivés en tête dans leur circonscription respective.

1ʳᵉ circonscription

À l'échelle de la région, elle fait figure d'exception : la 1ère circonscription d'Indre-et-Loire est la seule des 23 circonscriptions que compte la région Centre où l'extrême droite sera absente au second tour. La candidate Rassemblement National, Lisa Garbay n'ayant pas réussi à se qualifier pour le prochain tour.

Le 7 juillet, c'est donc le député sortant Charles Fournier, largement vainqueur de ce premier tour, qui affrontera le candidat Benoist Pierre de la majorité présidentielle.

2ᵉ circonscription

Il y aurait dû avoir une triangulaire mais Christelle Gobert, candidate Union de la Gauche, a suivi les consignes nationales et s'est mise en retrait pour faire barrage à l'extrême droite.

Son désistement laisse donc place à un duel entre Corine Fougeron, candidate RN et arrivée en tête au premier tour, et Daniel Labaronne, candidat Ensemble qui salue au passage la décision de Christelle Gobert.

Je m'engage pleinement à répondre aux attentes de tous les citoyens de la 2ème circonscription d'Indre-et-Loire, y compris de ceux qui lui ont accordé leur confiance au 1er tour.

Daniel Labaronne, candidat Ensemble

3ᵉ circonscription

Il est parfois difficile de renoncer... Au soir du premier tour des élections législatives, Sandra Barbier, Union de la Gauche, arrive troisième derrière Jules Robin, candidat RN, et Henri Alfandari, candidat Ensemble.
À l’issue des résultats, elle annonce se désister avant de se raviser quelques heures plus tard. Finalement, ce n'est que le lendemain, le 1er juillet, que la candidate décide de se retirer définitivement en appelant à voter "contre le RN".

L'affiche finale opposera donc Henri Alfandari et Jules Robin.

4ᵉ circonscription

L'histoire se répète dans la 4ème circonscription d'Indre-et-Loire. D'une triangulaire, on passe à un duel. Jean-François Bellanger pour le Rassemblement National, défiera Laurent Baumel, Union de la gauche.

Fabienne Colboc, sur la troisième marche du podium, s'est mise en retrait. "Cette décision, je la prends en responsabilité. Bien que j'aie reçu de nombreux messages m'encourageant à poursuivre cette bataille électorale", écrit-elle sur Facebook avant de poursuivre, "je crois fermement qu'il est crucial de nous unir face à la montée du RN".

5ᵉ circonscription

La dernière circonscription verra un duel opposant François Ducamp, candidat Rassemblement National, à Sabine Thillaye, candidate Ensemble. 

Conformément aux consignes parisiennes, Marina Coccia, Nouveau Front Populaire, s'est désistée malgré sa qualification pour le second tour. 

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Centre-Val de Loire
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité