Saint-Pierre-des-Corps : les producteurs laitiers offrent 6000 litres de lait à la Banque alimentaire de Touraine

Avec la crise sanitaire et le confinement, la Banque alimentaire de Touraine a traversé une période compliquée, la hausse de la demande provoquant évidemment une forte diminution des stocks. Aujourd'hui, l'horizon semble s'éclaircir, avec une belle collecte suivie d'un don des producteurs laitiers.

6000 litres de lait, de quoi reconstituer les stocks de la Banque alimentaire.
6000 litres de lait, de quoi reconstituer les stocks de la Banque alimentaire. © BA37
A cause du contexte sanitaire, la traditionnelle collecte de printemps a dû être repoussée à la fin du mois de juin. Et les conditions d'organisation n'étaient pas simple, comme le précise Dominique Cochard, Président de la Banque alimentaire de Touraine (BA 37). "Les contraintes sanitaires et les conditions imposées par les magasins étaient nombreuses. Malgré cela, nous avons réussi à mobiliser 800 bénévoles répartis dans 70 magasins, ce qui était déjà une réussite... Surtout, nous avons réussi à collecter 48 tonnes de denrées contre 37 l'an dernier! On peut compter sur la solidarité des tourangeaux dans les périodes difficiles."

Collecte dans les magasins de proximité

Autre motif de satisfaction, la grande participation à la collecte dans les magasins de proximité : "On s'est focalisé cette année sur les commerces de proximité, afin que les gens continuent à y aller, comme pendant le confinement... et on y a fait de très bon résultats."

Il faut ajouter à cela cinq tonnes de denrées offertes par une association religieuse de Tours et, enfin, ce jeudi 2 juillet, 6000 litres de lait proposés directement par les producteurs. Un lait qui provient du département lorrain de la Meuse, comme l'explique Céline Crochot, animatrice de l'APLBC, association des producteurs de lait du bassin Centre.

Du lait produit en Lorraine


"Les producteurs laitiers de la Meuse travaillent surtout à l'export, sur le marché européen. Ils ont beaucoup souffert de la crise sanitaire avec de sérieuses pertes de débouchés. On leur a acheté leur lait à 350 euros les mille litres au lieu des 290 qui leur sont actuellement proposés. L'opération concerne en tout 60000 litres que nous proposons à quatre grandes banques alimentaires."
 
Un joli coup de main des producteurs laitiers pour la Banque alimentaire 37.
Un joli coup de main des producteurs laitiers pour la Banque alimentaire 37. © BA 37


"On travaille sur un lait équitable, rémunérant le producteur au plus juste prix, poursuit Céline Crochot. Une petite somme est prélevée sur nos volumes vendus pour développer des actions solidaires, soit pour nos éleveurs, soit pour des associations comme la Banque Alimentaire".

Ce coup de pouce, en tout cas, a été très apprécié à la BA 37. "Ils viennent en aide aux éleveurs en difficulté et aident en même temps la Banque alimentaire qui, elle, nourrit des personnes en difficulté, explique Dominique Cochard. C'est vraiment un beau projet. Nous nous sommes trouvés en rupture de lait au plus fort de la crise sanitaire".
 

C'est un produit de première nécessité très apprécié et demandé par nos associations partenaires.

Grâce à ces différents arrivages de denrées alimentaires, la BA 37 a pu reconstituer ses stocks et espère tenir jusqu'à la prochaine grande collecte, au mois de novembre. Un peu plus de sérénité aujourd'hui, mais avec une inquiétude, tout de même, concernant la rentrée de septembre :la multiplication des faillites ou des plans de licenciement, l'aggravation du chômage, pourraient entraîner une nouvelle forte hausse de la demande d'aide alimentaire
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société agriculture économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter