• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Malgré la sécheresse le château de Chenonceau garde les pieds dans l’eau

Un bief du Cher résiste à la sécheresse qui touche les cours d'eau de la région Centre Val de Loire. Pour maintenir de l'eau sous le célèbre château de Chenonceau, les barrages ont été relevés et assurent un niveau d'eau normal malgré la pénurie.

Par Nathanael Lemaire

 À leur plus bas niveau et souvent l'objet d'interdiction de pompage, les cours d'eau sont actuellement mis à rude épreuve.
Entre Loir et Cher, et Indre et Loire, 3 kilomètres du Cher canalisé semblent épargnés par le manque de pluie en conservant un niveau d'eau normal.
Une particularité liée à la remontée des barrages à aiguilles sur ce bief. Une mesure destinée surtout à garder le célèbre château de Chenonceau les pieds dans l'eau. Les fondations de ce joyau de l'architecture du XVIème siècle doivent impérativement rester en permanence immergée sous peine de fragiliser ses arches majestueuses.
Une action de préservation du patrimoine qui crée une oasis de fraîcheur et de verdure apprécié en ce début d'été.
 
© Laurence Girard
© Laurence Girard
Dans cette partie du Cher, grâce au niveau d'eau, l'économie touristique maintient son activité entre camping, bateau-croisiére et location de canoë.
Un écrin aquatique que fréquentes les touristes et les riverains entre ballades sur les berges et ballades en bateau.

Plusieurs bateaux-promenade emmènent les touristes sur le Cher en passant sous les arches de Chenonceau. À quelques coups de pagaie de la commune de Chisseau, en famille ou entre amis, le canoë permet une découverte du château depuis l'eau.

Un reportage rafraichissant

(vidéo Joanne Girardo, montage Marion Dubois)

Sur le même sujet

"BatOloire" : le transport atypique de l'été à Orléans

Les + Lus