Attaque du centre LGBTI de Tours : le suspect mis en examen pour dégradations aggravées et violences avec arme

Le lycéen de 17 ans soupçonné d'avoir jeté une bouteille explosive dans le centre LGBTI de Tours a été mis en examen pour destructions et dégradations aggravées ce vendredi 2 juin. Le chef de tentative d'assassinat n'a finalement pas été retenu par le parquet de Tours.

L'individu de 17 ans interpellé mercredi 31 mai par la police, a été présenté ce 2 juin devant la procureure de la République de Tours.

Une enquête pour tentative d'assassinat avait été ouverte le 23 mai. Le parquet a finalement décidé de poursuivre le mis en cause pour destruction et dégradations aggravées par la motivation à raison du sexe, de l'orientation sexuelle, ou de l'identité de genre, ainsi que pour destruction ou dégradation par moyen dangereux pour les personnes et violences avec arme. Des délits passibles de 10 ans d'emprisonnement et de 150 000 euros d'amende.

Il reconnaît les multiples attaques mais nie toute intention d'homicide

Dans un communiqué de presse, la procureure de la République de Tours par intérim, Delphine Amacher, explique que le mis en cause a bien reconnu être l'auteur des attaques commises contre le centre LGBTI depuis plus de deux mois (bris de vitres, dégradation de boîte aux lettres et de portes) ainsi que du jet de bouteille explosive. Il conteste en revanche "toute intention d'homicide et toute motivation homophobe".

"Il évoquait dans ses auditions avoir visé le centre LGBTI de Touraine car il se disait en désaccord avec ce dernier", relate ka magistrate, qui précise que le jeune homme a bien été élevé dans la religion catholique mais "qu'aucun lien avec des mouvements catholiques intégristes" n'a pu être établi.

Libéré sous contrôle judiciaire

Le 22 mai 2023, une bouteille remplie d'acide et d'aluminium a été jetée dans les locaux du Centre LGBTI de Tours. Deux salariés de l'association et un bénévole se trouvaient alors à l'intérieur, et ont pu sortir avant la détonation. L'engin explosif n'a heureusement fait aucun blessé.

Les investigations ont conduit les enquêteurs vers le lycéen de terminale, résidant à Tours et sans antécédents judiciaires, qui a pu être interpellé et placé en garde à vue mercredi 31 mai. Une perquisition chez ses parents a également été effectuée, permettant la découverte d'acide chlorhydrique ainsi qu'un schéma détaillant la fabrication d'un engin explosif.

Le jeune homme a été déféré ce 2 juin devant la procureure de la république de Tours, avant d'être présenté à un juge d'instruction qui lui a notifié sa mise en examen.

Si le parquet avait requis un placement en détention provisoire, le juge des libertés et de la détention a finalement placé le lycéen sous contrôle judiciaire, rapporte La Nouvelle République. Le jeune homme n'ira donc pas en prison en attendant son procès.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité