"C'est épuisant pour le moral" : les dégradations se multiplient contre le centre LGBTI de Touraine

Cinq fois en moins de trois mois...Alors que la journée mondiale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie se tient demain, le centre LGBTI a été victime d’un nouvel acte de vandalisme dans la nuit du samedi 13 au dimanche 14 mai à Tours.

C’est une histoire sans fin. Une nouvelle attaque contre le centre LGBTI de Tours dans la nuit du samedi 13 au dimanche 14 mai. Cette fois-ci, la boîte aux lettres de l’association a été prise pour cible : porte arrachée, courriers déchirés et serrures enduite de colle. Une affiche LGBTI a également été déchirée. L’inquiétude s’installe.

"Notre crainte est que ces agresseurs prennent de l’assurance, et qu’ils s’attaquent physiquement à nos bénévoles ou bénéficiaire", souffle Ash Claveau administrateur du centre LGBTI de Touraine.

Une nouvelle plainte

En l’espace de quatre mois, le centre a d’abord vu une première vitrine brisée, puis une secondeavant que, par la suite, de la nourriture soit jeté sur la porte d’entrée. Enfin, le 22 avril dernier, la porte vitrée de l’accueil a été brisée et forcée.

"Nous portons plainte. Nous avons à chaque fois déposée plainte. Ca devient lassant : déposer plainte, dénoncer les faits, puis réparer les dégâts. C’est lassant et épuisant pour le moral", raconte Ash Claveau.

Le local LGBTI est prêté par la mairie de Tours. La municipalité s’est déjà engagée à prendre en charge l’installation d’alarmes, de caméra, et les volets mécaniques.

Cette sécurité supplémentaire n'est pas attendue avant le mois de septembre.