• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Christine Bousquet, présidente de la Maison de l’Europe : « l’UE manque de héros ! »

Christine Bousquet, est présidente de la Maison de l'Europe, à Tours. Historienne, elle regrette que "l'Europe manque de héros", malgré son héritage athénien. / © Luc Pérot
Christine Bousquet, est présidente de la Maison de l'Europe, à Tours. Historienne, elle regrette que "l'Europe manque de héros", malgré son héritage athénien. / © Luc Pérot

Pour Christine Bousquet, la présidente de la Maison de L’Europe à Tours, la construction de l’Union Européenne est un vrai succès. A tel point que l’on en oublie de la défendre. Ce qui lui manque le plus ? De vrais héros, comme le voudrait notre héritage grec.

Par Luc Perot

Pas facile de définir ce qu’est l’identité européenne. Un exercice auquel se livre pourtant volontiers Christine Bousquet. Cette historienne de formation est aujourd’hui la présidente de la Maison de l’Europe, à Tours. Pour elle, tout comme Rome et Jérusalem, Athènes fait partie de l’héritage commun à tous les citoyens européens. Et avec cette culture de la Grèce antique, la notion de héros.

L’Europe se cherche un peu comme le ferait un adolescent. Christine Bousquet, présidente de la Maison de L’Europe


« La France a eu ses poilus, ses résistants, ou plus récemment ses pompiers de Paris, qui ont été élevés au rang de héros de la Nation au moment de l’incendie de Notre-Dame de Paris. Mais rien de tel actuellement pour l’Union européenne. Et cela nous manque pour cimenter notre identité. Il est si difficile de fixer un avenir si l’on ne sait pas qui on est ! L’Europe se cherche encore aujourd’hui, un peu comme le ferait un adolescent ».

Autre difficulté : l’Europe est victime de son succès. Elle est entrée dans notre quotidien. « Comme elle a réussi, elle ne nous fait plus rêver. C’est très embêtant ! » explique la présidente de la Maison de l’Europe.

« Je suis très fière d’être Européenne ! »


Et pourtant, l’Union européenne a profondément marqué notre histoire. C’est elle qui nous a apporté la paix. « Pour la première fois, il n’y a pas eu l’ombre d’une guerre entre nos peuples en soixante-dix ans. Ce n’est pas rien ! », lance l’historienne. Et ce n’est pas tout : « nous avons un peu trop tendance à oublier que c’est aussi à elle que l’on doit notre décollage économique. Nous sommes une très grande puissance mondiale : nous sommes bien plus nombreux que les Américains, bien plus riches individuellement et collectivement que les Indiens ou les Chinois. Nous représentons le plus grand marché consommateur au monde. Je suis très fière d’être européenne. C’est vraiment dommage que nos hommes politiques ne sachent pas vendre cette idée-là ».

L’Europe, modèle écologique

L’Europe est très présente dans notre quotidien, même si on peut regretter que son rôle ne soit pas suffisamment reconnu. Dans la région Centre-Val de Loire, beaucoup de grands projets n’auraient jamais pu voir le jour sans l’UE. C’est le cas du tram de Tours, du TGV Atlantique, de la Loire à vélo, du Centre de création contemporaine Olivier Debré, ou encore le financement de tours antigel pour les viticulteurs, la réserve naturelle de Pontlevoy, et une kyrielle d’aides apportées aux entreprises.

Pour Christine Bousquet il faut donner un nouveau souffle à l’Europe. Et cela pourrait passer par la constitution d’une véritable défense européenne, « ce qui nous éviterait de remettre cette fonction entre les mains de pays étrangers, ce que nous faisons en la confiant à l’OTAN ». L’autre enjeu, pour les années à venir, c’est de faire de l’UE un moteur, un modèle en matière d’écologie : « Nous devons rendre notre planète plus propre, plus attirante, avec une réelle difficulté : notre continent est de loin le plus vertueux, le plus normatif de ce point de vue. En fait, il ne s’agit pads d’ajouter des contraintes aux contraintes des Européens mais d’inciter, dans la joie et la bonne humeur et non en se satisfaisant d’interdits ». Un véritable défi, tandis que le réchauffement climatique ne cesse de progresser sur toute la planète.
 
Christine Bousquet, présidente de la Maison de l'Europe : "L'Europe manque de héros !"
Christine Bousquet, est présidente de la Maison de l'Europe, à Tours. Historienne, elle regrette que "l'Europe manque de héros", malgré son héritage athénien. - France 3 Centre-Val de Loire - Luc Pérot

La Maison de l’Europe : un réseau, des infos et une aide à la mobilité dans l’UE

La Maison de l’Europe est une association. Il en existe 35 en France, réunies en fédération. Créée en 1987, celle de Tours est l’une d’elles. C’est la seule dans la région Centre-val de Loire.

Son but : faire vivre l’identité européenne, donner chair à celle formule qui existe sur tous les passeports des citoyens européens. Elle propose des expositions, des débats, participe régulièrement aux forums et autres manifestations culturelles ou associatives pour informer, expliquer, permettre l’échange et la rencontre entre les cultures.

C’est aussi un centre de ressources et de documentation labellisé « Centre d’Information Europe Direct » par la Commission européenne. Dans la région Centre-Val de Loire, un autre centre d’information a été installé dans la mairie de Bourges.

La Maison de l’Europe est aussi habilitée à coordonner l’accueil et l’envoi de jeunes citoyens européens dans le cadre du Service volontaire européen.

Maison de l'Europe de Tours
97 bis, Boulevard Jean Royer, 37000 Tours
02.47.20.05.55
maisoneuropetours@gmail.com

La page FaceBook de la Maison de l'Europe : https://www.facebook.com/maisondeleurope.tours/
 

Sur le même sujet

Le Blanc, commune rurale isolée

Les + Lus