Finales régionales à l'Université de Tours : ma thèse en 180 secondes, kézako ?

Arrivé en France il y a 5 ans, sa naissance implique la vulgarisation scientifique et la sécheresse en Australie. 
Chloé Felgerolle a remporté le premier prix du jury et le prix du public lors des finales régionales du concours "Ma thèse en 180 secondes".
Chloé Felgerolle a remporté le premier prix du jury et le prix du public lors des finales régionales du concours "Ma thèse en 180 secondes". © Université de Tours
Sujet de thèse : l'hypersensibilité sensorielle visuelle dans le cas du syndrome de l’X-fragile. A priori, incompréhensible. Pourtant, hier, Chloé Felgerolle a réussi à rendre ce sujet abordable en seulement trois minutes, dans un amphithéâtre de profanes. 

"Double effet kiss cool" pour Chloé Felgerolle


Elle est doctorante de l'Université d'Orléans, et c'est son sujet de thèse qu'elle a exposé hier lors de la finale régionale du concours "Ma thèse en 180 secondes", qui s'est déroulée à l'Université de Tours.

Avec son modèle biologique de la rétine et son loup Tex Avery en fond d'écran, elle a mérité, comme elle dit, le "double effet kiss cool" : premier prix du jury, et prix du public.


"Ma thèse en 180 secondes", c'est un concours de vulgarisation scientifique : un doctorant doit expliquer son sujet de thèse en 3 minutes, à un auditoire non spécialisé, et avec pour tout matériel une unique slide powerpoint. Un challenge de taille quand on sait qu'une thèse dure en principe trois ans, mais que dans certains domaines, on met parfois huit ans à en écrire le point final. 

Vulgarisation scientifique et sécheresse australienne​


Ce concours est né bien loin de chez nous : à Queensland, en Australie, en 2008. A cette époque, la ville souffre d’une grande sécheresse et beaucoup d’habitants prennent leur douche avec un sablier réglé sur trois minutes, ventousé au mur de leur salle de bain. Le professeur Alan Lawson a alors l’idée d’appliquer ce temps au résumé d’une thèse (ne nous demandez pas comment s'est fait le lien). 

En France, le MT180 (c’est son petit hashtag), existe depuis 5 ans. La finale nationale aura lieu à Toulouse, le 13 Juin. On croise les doigts pour y retrouver Chloé Felgerolle.

Si vous souhaitez visionner sa prestation, elle est ici, ou sur le site de l'Université de Tours

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
université éducation société recherche sorties et loisirs