Indre-et-Loire : 11 personnes interpellées sur l'A10 entre Tours et Orléans pour des vols de fret

Image d'illustration d'une salle de garde à vue. / © Gendarmerie nationale
Image d'illustration d'une salle de garde à vue. / © Gendarmerie nationale

Gros coup de filet mercredi 28 janvier sur l'autoroute A10 par les gendarmes. 9 personnes ont été interpellées et placée en garde à vue. Elles sont suspectées d'avoir commis des vols de frets et de cargaisons de poids lourds. Le 30 janvier, 2 autres individus ont été arrêtés dans la même affaire.

Par Fabienne Marcel

Mercredi 28 janvier, 9 personnes originaires de pays de l’Est ont été interpellées par les gendarmes sur une aire de stationnement à proximité de la zone d’activités de Meung-sur-Loire et sur des aires de l'autoroute A10, entre les communes de Lestiou et Mer. 
 

"Pour l'heure il y a neufs personnes en garde à vue, mais nous sommes toujours en flagrance, l'enquête se poursuit," a expliqué le procureur de Tours. Une enquête que le parquet a ouvert depuis plusieurs mois déjà. Les 9 individus sont suspectés d’avoir commis des vols de frets et de cargaisons de poids lourds en Centre-Val de Loire.

Un important dispositif a été déployé par les forces de l’ordre pour procéder aux interpellations. Une centaine de gendarmes de différentes unités ont été mobilisés ainsi qu’un hélicoptère. L’enquête est menée par la section de recherches d’Orléans.
 

Un préjudice total de 255.000 euros

Le jeudi 30 janvier, à 18 h 55, un cinquième camion utilisé pour commettre un certain nombre de faits était localisé à Mer (Loir-et-Cher) et que les deux conducteurs étaient également interpellés. "Les perquisitions dans les semi-remorques, a expliqué le procureur dans un communiqué, ont permis la saisie de marchandises volées (cartons de vêtements de marque, pneumatiques de camion, téléviseurs et produits cosmétiques) durant les nuits précédentes pour un préjudice total de 255.000 euros."
"Après une garde à vue de 96 heures, les onze individus, âgés de 24 à 38 ans, ont été présentés ce jour au parquet de Tours en vue d’une ouverture d’information judiciaire. Certains ont reconnu leur participation aux faits tout en minimisant leur implication." poursuit le procureur. 
"Conformément aux réquisitions du parquet, ils ont tous été mis en examen des chefs de vols en bande organisée et association de malfaiteurs et ont été incarcérés dans les maisons d’arrêt de la région. Les cinq semi-remorques ont été saisis au titre des avoirs criminels. "Désormais, la section de recherches de la gendarmerie d’Orléans et l’Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI) poursuivront leurs investigations notamment en Roumanie sous la direction d’un juge d’instruction du tribunal judiciaire de Tours."


 

Sur le même sujet

Les + Lus