"On est acclamés de partout, c'est assez extraordinaire", un millier de manifestants dans les rues de Tours pour le convoi de l'eau

Environ 1 000 manifestants du convoi de l'eau étaient présents dans les rues de Tours ce mardi 22 août. Ils y ont été accueillis par le maire Emmanuel Denis, et le député Charles Fournier, tous deux élus écologistes.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Environ 1 000 manifestants étaient présents dans les rues de Tours, ce mardi 22 août selon les organisateurs, pour réaffirmer leur défense des terres et de l'eau. Parmi les manifestants, 700 cyclistes et 10 tracteurs étaient partis ce mardi matin de Dolus-le-Sec en Indre-et-Loire. 

Soutien aux cinq militants qui avaient jeté de la peinture orange sur la préfecture d'Indre-et-Loire

Le passage du cortège cycliste à Tours ce mardi n'était pas anodin. Les manifestants ont en effet pu apporter leur soutien aux cinq militants de Dernière Rénovation qui étaient jugés ce 22 août pour avoir jeté de la peinture orange sur la préfecture d'Indre-et-Loire, afin de dénoncer l'inaction climatique en mars dernier.

Depuis leur départ de Sainte-Soline (Deux-Sèvres) le vendredi 18 août, les manifestants du convoi de l'eau témoignent d'un important soutien de la population. "On est acclamés de partout, c'est assez extraordinaire", semble même s'étonner Julien Le Guet, porte-parole du collectif Bassines Non Merci. Pour une autre manifestante, "la population a l'air de se saisir du sujet parce que l'on commence vraiment à être touché en France", déclarait-elle au micro de France 3. 

"L'agence de l'eau Loire Bretagne à Orléans, l'objectif numéro 1"

Julien Le Guet réaffirme l'échéance importante à venir : "L'agence de l'eau Loire Bretagne à Orléans, c'est la cible, l'objectif numéro 1, ce sont eux qui financent 50% des méga-bassines". Pour rappel, les manifestants sont attendus ce vendredi 24 août dans la capitale régionale.

"Ensuite, il y a le gouvernement, les ministères et le ministre Marc Fesneau, qui s'est toujours qualifié de pro-bassines et ne se comporte pas comme le ministre des agriculteurs mais comme le ministre de la FNSEA", ajoutait ensuite le porte-parole du collectif Bassines Non Merci.

Les manifestants accueillis par Emmanuel Denis et Charles Fournier

Les manifestants ont été accueillis par Emmanuel Denis, le maire de Tours, et par le député d'Indre-et-Loire Charles Fournier, membres d'Europe Écologie-Les Verts. Les deux élus EELV soutiennent le mouvement. "Ici, on reçoit un message de tous ceux qui se battent pour le partage juste de l'eau, pour l'accès égalitaire à l'eau au moment où la ressource se raréfie", affirme Charles Fournier.

Pour lui, il est désormais temps d'agir : "Que faut-il encore pour se dire que le sujet est grave et que des mesurettes ne suffiront pas ? Le moteur de la radicalisation des mouvements, c'est aussi l'inaction gouvernementale donc je suis aussi là pour dire au gouvernement : il faut agir maintenant, tout de suite, c'est urgent".

Le convoi de l'eau poursuivra sa route vers Paris et passera notamment par Amboise et Blois ce mercredi 23 août, avant de rejoindre Orléans le vendredi 25 août.

Avec Franck Leroy