Pédopornographie : un policier de la BAC condamné à 18 mois avec sursis

Un policier de la BAC de 48 ans était jugé au tribunal de Tours ce 28 juin. Début mai, il avait été arrêté pour détention de photos et de vidéos de nature pédopornographique sur son ordinateur personnel.

Le tribunal a suivi les réquisitions du parquet. Le policier de la BAC de Tours jugé ce 28 juin pour détention d'images pédopornographiques a été condamné à 18 mois de détention avec sursis, 5 ans d'interdiction d'exercer une activité auprès de mineur et à son inscription sur le fichier des délinquants sexuels.

L'affaire, révélée au mois de mai 2023, avait secoué la police nationale. Un fonctionnaire de police de la BAC de Tours avait été interpellé le 9 mai après "la détection de téléchargements de fichiers issus de l'exploitation sexuelle de mineurs sur son ordinateur personnel". En d'autres termes, il est accusé d'avoir consommé des photos et des vidéos d'agressions sexuelles sur des enfants.

De la "curiosité malsaine" à la "spirale infernale"

Lors de l'audition qui a eu lieu ce 28 juin, le prévenu âgé de 48 ans a reconnu les faits en les minimisant. Il a affirmé, en effet, qu'il ne payait pas les vidéos et les photos téléchargées, et ne pensait donc pas alimenter un trafic par ses actions.

Il a aussi expliqué qu'il n'avait pas conscience de la souffrance des enfants violés sur ces images, évoquant une "curiosité malsaine" ayant évolué en "spirale infernale". L'expert psychiatrique a pour sa part indiqué que l'homme pouvait en effet souffrir d'une "addiction" à la pédopornographie.

Lors des réquisitions, le parquet a eu la main relativement légère, demandant une peine "d'avertissement" de 18 mois de prison intégralement assorti d'un sursis, ainsi que 5 ans d'interdiction d'exercer une activité auprès de mineurs. Il n'ira donc pas en prison.