"Sale Portugais" : le président de Tours Métropole, Frédéric Augis, reconnait au tribunal avoir cédé à "une charge émotionnelle"

À la barre du tribunal correctionnel de Tours, le président Frédéric Augis reconnait avoir traité de "sale Portugais" l'un de ses vice-présidents, le maire de Fondettes Cédric de Oliveira.

Cédric de Oliveira n'était pas présent à l'audience ce jeudi 7 mars. Frédéric Augis, président de la métropole de Tours, s'est donc expliqué devant le juge du tribunal correctionnel de Tours. "J'ai répondu très bêtement, idiotement à ses provocations. J'aurais dû me taire. Je ne le pensais pas en réalité. Je le regrette du fond du cœur", a-t-il déclaré. 

L'affaire jugée ce jeudi avait été révélée par France 3. Le 4 avril 2023, à l'issue du conseil métropolitain, alors que le moment est aux petits fours et aux verres de Chinon, Frédéric Augis s'énerve en petit comité devant une poignée de témoins.

"Tu n'es qu'un VP"

L'élu aurait adressé plusieurs reproches à Cédric de Oliveira. Parmi les griefs : le fait que le maire de Fondettes (divers droite), et 9e vice-président de Tours Métropole délégué aux équipements culturels et à la communication, refuse de rejoindre le groupe de la majorité à la métropole.

Cédric de Oliveira est surpris et tente de comprendre. C'est alors que Frédéric Augis aurait commencé à s'énerver "tu n'es qu'un VP (NDLR : vice-président)", aurait-il dit. Le différend ne se serait pas arrêté là : Cédric de Oliveira tente de se défendre, mais Frédéric Augis serait allé encore plus loin : "Tu n'es qu'un sale Portugais". Une attaque, une insulte prononcée devant plusieurs témoins dont les maires de Berthenay, de Villandry et de Rochecorbon, et un DGA (directeur général adjoint des services).

"Je ne le pensais pas en réalité"

L'association SOS Racisme a décidé de porter plainte. "Qu’un élu de la République puisse proférer de tels propos, c’est sidérant. On ne doit pas l’accepter,"  avait réagi Cheikh Diaby, référent en Touraine pour l'association de lutte contre le racisme. 

Devant le tribunal, Frédéric Augis a invoqué une "charge émotionnelle" et un "sentiment d'humiliation". Cédric de Oliveira lui aurait en effet reproché de "ne pas savoir bien gérer ses équipes à Joué-les-Tours, en évoquant une mauvaise ambiance". 

12 000 euros d'amendes requis

Le procureur requiert 12 000 euros d'amendes dont 4 000 euros à payer directement, 8 000 euros, s'il commet une nouvelle infraction et 1 euro symbolique requis par l'avocate de SOS Racisme. La décision a été mise en délibérée le 11 avril. 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité