Santé : le CHRU de Tours parmi les 10 dispositifs nationaux de prise en charge du psycho-traumatisme

Hôpital Trousseau - CHRU - Chambray-lès-Tours (Indre-et-Loire) / © France 3 Centre-Val de Loire
Hôpital Trousseau - CHRU - Chambray-lès-Tours (Indre-et-Loire) / © France 3 Centre-Val de Loire

Le projet du centre hospitalier de Tours (Indre-et-Loire) prévoit la création d'une unité de soins ambulatoires dédiée au psycho-traumatisme dans le centre-ville de la métropole tourangelle.

Par France 3 Centre-Val de Loire

Le CHRU de Tours a été désigné ce lundi 10 décembre parmi les 10 dispositifs nationaux de prise en charge globale du psycho-traumatisme qui ont été retenus.

"Cette annonce est essentielle pour notre région Centre-Val de Loire dans la mesure où elle consacre l’expertise du CHRU dans la prise en charge des psycho-traumatismes ; valorise l’efficacité du partenariat mené sur ce projet entre le CHRU de Tours et le CHR d’Orléans et enclenche une dynamique territoriale régionale", a déclaré l'Agence régionale de la Santé (ARS).

L'origine du projet

Tout part de l'appel à projets national lancé en juin dernier à la suite de l'annonce du Président de la République, Emmanuel Macron, le 25 novembre 2017, lors de son discours prononcé à l'occasion de la journée de lutte contre les violences faites aux femmes.

Le chef de l'Etat avait, en effet, annoncé la volonté de "créer dès 2018 dans les centres hospitaliers des unités spécialisées dans la prise en charge globale du psychotraumatisme". "Dix de ces unités seront créer en France métropolitaine dans les prochains mois, à titre pilote", avait-il précisé. Avant d'ajouter que "les soins psychotraumatiques liés à ces violences pourront être pris en charge par la sécurité sociale", car "la résilience des femmes agressées ne passe pas seulement par  une solution judiciaire mais par la consultation et la reconstruction".

Au total, 45 dossiers de candidatures avaient été remis (avant le 10 septembre 2018) à la Direction générale de l’offre de soin du Ministère des solidarités et de la santé.

La création d'une unité de soins ambulatoires

Le projet du CHRU de Tours, qui a convaincu le jury national présidé par le Dr Henri Julien, membre de l’Académie de
médecine et Président de la Société française de médecine de catastrophe, prévoit :
  • La création en 2019 d'une unité de soins ambulatoires dédiée au psychotraumatisme.
Cette unité sera composée de "professionnels formés à la spécificité psychotraumatisme" et sera située dans le centre-ville de Tours afin d'accueillir "enfants, adolescents et adultes".
 
  • Une prise en charge globale médico-psychologique, somatique et sociale des victimes de psychotraumatismes 
Elle se fera "indépendamment de la nature du traumatisme vécu ou des populations concernées", c'est-à-dire sans distinction d'âge, d'origine, de condition sociale, de handicap... Ainsi, un militaire victime d'un traumatisme physique résultant d'un accident comme un migrant ayant subi un traumatisme psychique pourront être pris en charge.
  • Un travail en réseau avec les différents acteurs concernés 
Les services des urgences, services de psychiatrie, médecins généralistes, PMI, professionnels de la santé scolaire et universitaire, aide sociale à l’enfance, maisons des adolescents, associations d’aide aux victimes, foyers d’accueil, centres d’hébergement, dispositifs de prise en charge des migrants, établissements référents pour les enfants de retour de zones.
 
  •  Assurer un rôle d’animation des compétences sur le territoire régional
Qui se traduira par une "sensibilisation au repérage systématique des violences et du psychotraumatisme, la formation des professionnels de la psychiatrie et de la santé mentale à la prise en charge du psychotraumatisme, de manière à structurer un accès à une prise en charge du psychotraumatisme en proximité'.

La mise en place de consultation spécialisée de recours sur Tours et Orléans sera fait en 2019, puis progressivement sur les 4 autres départements en 2020 et 2021.


400 000 euros de budget

Afin de pouvoir concrétiser cette action, une enveloppe de 400 000 euros va ainsi être allouée pour le projet du centre hospitalier de 8831 employés, qui a accueillis 110 000 patients en 2017.

Ce budget aura essentiellement pour objectif le recrutement de 9 employés. "4 médecins dont 1 interne, 5 personnels soignants et administratifs", selon l'ARS Centre-Val de Loire. Le reste de l'enveloppe servira à financer "le loyer de la future unité tourangelle ainsi que l'organisation des actions territoriales de coordination et de formationdes professionnelles de terrain".


L'instruction n° DGOS/R4/2018/150 du 19 juin 2018 relative à l’appel à projet national pour l’identification de dispositifs de prise en charge globale du psycho traumatisme
 

Vocabulaire

Psycho-traumatisme : blessure psychique, conséquence (immédiate ou différée) d'un ou plusieurs événements traumatiques ayant eu un impact sur le psychisme d'une personne. Exemples: chocs psychologiques liés à une mort, une agression, maltraitance...

CHRU : Centre Hospitalier Régional Universitaire

 

Sur le même sujet

Les + Lus