• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Tours : la 2eme ligne de tram passera par le boulevard Béranger

Le tram de Tours quelques jours avant l’inauguration de la première ligne en 2013. / © Francois Lafite/Wostok Press /MAXPPP
Le tram de Tours quelques jours avant l’inauguration de la première ligne en 2013. / © Francois Lafite/Wostok Press /MAXPPP

Réunis en commission générale ce lundi 12 novembre au soir, les élus de la ville de Tours ont préféré le tracé passant par le boulevard Béranger plutôt que par le boulevard Jean Royer.
 

Par Amélie Rigodanzo

Il aura fallu plus de 3 heures de débat pour permettre aux élus de la ville de Tours de se positionner sur le tracé de la deuxième ligne de tramway. C’est finalement le boulevard Béranger qui a été choisi au détriment d’une variante qui proposait de passer par le boulevard Jean Royer.

Sur les 53 élus présents, 35 ce sont positionnés pour le boulevard Béranger contre 15 pour Jean Royer. 2 élus sont abstenus tandis que 5 autres n’ont pas pris part au vote.
Le tracé de base de la ligne B du tram de Tours. / © mobilité.tours-métropole.fr
Le tracé de base de la ligne B du tram de Tours. / © mobilité.tours-métropole.fr

Le maire de Tours Christophe Bouchet qui n’avait jusqu’alors pas émis publiquement de préférence pour l’une ou l’autres des options se dit "content que Beranger l’emporte" : "C’est un beau projet. On pourra conserver à la fois toutes les dispositions du mail (le marché aux fleurs ou tout autre marché. On pourra faire circuler les vélos de façon intelligente, fluide, rapide", argumente-t-il.

Le choix de ce tracé était pressenti. La métropole tourangelle, Tours métropole Val de Loire (TMVL), par la voix de son président Philippe Briand, avait clairement fait part de sa préférence pour un passage boulevard Béranger. Le tracé par Jean Royer était seulement proposé comme une option au cours de la concertation publique organisée au printemps dernier.

C’est un projet pour la grandeur et le prestige de la ville de tours mais ce n’est pas un tram pour les tourangeaux.


Sur cette question du tracé, élus comme tourangeaux étaient partagés. En mars dernier, Richard Moreau lançait sur la plateforme change.org une pétition en faveur d’un passage par le boulevard Jean Royer. Contacté ce matin, le commerçant s’est dit « en deuil » au lendemain de la décision :
"C’est une énorme déception parce que je me suis investi énormément pour leur faire prendre conscience des effets irrémédiables qu’il va y avoir".

Aidé par des associations de quartiers ralliées à son combat, l’homme aux 2665 signatures avait également rencontré et envoyé plusieurs lettres aux élus : "Ils ont pris une décision qui est complètement illégale en droit, notamment sur l’abatage des arbres", argumente-t-il, faisant référence aux 35 arbres en double-rangée menacés d’abatage.

"C’est un projet pour la grandeur et le prestige de la ville de tours mais ce n’est pas un tram pour les tourangeaux. Il n’y a aucune projection sur les 50, 100 ans à venir. Ça va être un boulevard mort." déplore-t-il.

Richard Moreau espère que le projet sera remis à plat en 2020 au prochain mandat municipal, estimant que les aspirants au bureau de maire sont d’avantage favorable au tracé par Jean Royer.

Reste à la métropole de valider, à son tour, ce projet. La mise en service de la seconde ligne de tram tourangelle est prévue pour 2025.


 

Sur le même sujet

Jean-Dominique Bosq - Directeur des Opérations des Parfums Christian Dior

Les + Lus