• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Tours : démission de Céline Ballesteros (LR) de la majorité qui dénonce “l'immaturité totale de l'équipe en place”

© AFP
© AFP

Elue sur la liste de Serge Babary et Conseillére Départementale de Tours-Ouest, Céline Ballesteros (LR) vient d'annoncer sa démission du groupe "Tours ensemble" du Maire Christophe Bouchet. Elle rejoint le groupe d'opposition au sein de la droite tourangelle de Xavier Dateu.

Par Nathanael Lemaire

Elue en 2014, 2éme adjointe en charge du commerce sur la liste de Serge Babary, puis élue en 2015, Conseillére Départementale du canton de Tours-Ouest, Céline Ballesteros est une personnalité qui compte au sein de la droite tourangelle. Elle incarne le parti "Les Républicains" au sein de la droite municipale.

"Traumatisée" par les divisions apparues à l'occasion du remplacement du Maire Serge Babary parti au Sénat, Céline Ballesteros reproche au Maire actuel, Christophe Bouchet, "d'amplifier les guerres intestines et de fracturer la majorité".

Elle annonce son ralliement au groupe d'opposition de droite en invoquant la nécessité d'un grand rassemblement républicain pour les élections municipales de 2020. Une stratégie de démissions en cascade qui révéle la poursuite du combat entre Xavier Dateu et Christophe Bouchet pour le fauteuil de Maire de Tours. Déja opposé à l'occasion du vote de désignation du nouveau Maire en cours de mandat, en remplacement de Serge Babary, les deux rivaux avaient du être départagés (20/20) au bénéfice de l'age.

En intégrant, le groupe Tours Tours Métropole Touraine, Céline Ballesteros, l'ex-adjointe au commerce renforce un peu plus l'opposition au maire sortant. Une nouvelle démission à 1 an du scrutin municipal qui rend encore plus vif l'enjeu de l'investiture d'En Marche lors de l'élection municipale à Tours.
Le Maire de Tours n'a pas souhaité réagir à cette démission.

 
Interview de Céline Ballesteros 

 
Serge Babary était le garant de l'union de la Droite et du Centre à Tours, cette union lui avait permis d'être élu Maire aprés 19 ans de gestion socialiste. Malheureusement, dans la vie politique locale aussi, quand le chef disparait, les petits chefs se mettent en avant pour prendre le pouvoir. Cela crée une ambiance délétére et annihile les projets de la ville de Tours.

 
Moi, j'avais soutenu Xavier Dateu qui est pour moi quelqu'un qui a une vrai culture politique, qui connait trés bien sa ville. Il a aujourd'hui des capacités à être Maire en assurant ce large rassemblement de la Droite et du Centre. Cette élection 20 à 20 au profit de l'âge a été pour moi quelque chose de traumatisant. Je ne pensais qu'on allait aller jusque-là. A ce moment-là, des têtes devaient tomber et j'en faisais partie pour avoir soutenu Xavier Dateu.
 
Céline Ballesteros en compagnie de Xavier Dateu
Céline Ballesteros en compagnie de Xavier Dateu
 
J'ai cherché et attendu des signes de ralliement, de réconciliation, d'ouverture, mais rien n'est venu de la part de Christophe Bouchet ni de son équipe. Christophe Bouchet, deux jours après son élection m'a appelé en me proposant la délégation au sport...ce n'est pas pareil qu'un poste d'adjoint aux sports, comme il n'y a plus de poste d'adjoint au commerce. Pour moi, ce n'est pas un bon message adressé aux tourangeaux et aux 2500 commerces de la ville. Le message est brouillé totalement. Je reprends ma liberté de vote aprés avoir laissé sa chance à une reconstruction politique au sein de la mairie. Là, il n'y a pas de reconstruction positive et possible dans cette majorité, c'est pour ça que j'ai décidé de la quitter.
 
 
On va essayer de reconstruire un grand rassemblement républicain pour que les habitants de Tours s'y retrouvent. Il est nécessaire d'avoir des projets concrets, honnêtes, stables. On doit parler sécurité et écologie. Et non faire des coups de communication incommensurables qui masquent en fait une immaturité totale de l'équipe en place à la ville de Tours aujourd'hui. Avec Xavier Dateu, le groupe TTMT, ce sera une force, un rassemblement républicain autour du Centre, centre-droit. Je suis la quatriéme adjointe de Serge Babary à rejoindre ce groupe qui a trois élus au Conseil Départemental. Trois élus qui ont été, eux, élus au suffrage universel sur leur nom. Ce n'est pas rien ! C'est un groupe solide qui a des idées, qui a envie de rassembler et d'avancer. On connait très bien notre ville et on veut aujourd'hui et demain porter des projets d'avenir.
Xavier Dateu peut être un bon Maire de Tours, mais aujourd'hui, on ne parle ni de tête de liste, ni de liste tout court, on veut un rassemblement républicain avec des projets à mettre en place. Pour la tête de liste, on verra ça plus tard.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

L'accordéoniste de Pierre Perret vous joue une chanson

Les + Lus