Tours : des designers "éco-responsables" investissent les galeries transparentes du Centre d'art Olivier Debré

Deux tourangelles mènent un travail de recherche passionnant dans leur atelier de design baptisé "Hors-Studio". Particulièrement attachées au choix, au traitement et à l'ennoblissement des matériaux, elles présentent certaines de leurs réalisations au CCCOD, une installation visible de l'extérieur

© Matthieu Barani

À l'heure où augmente tant notre dette écologique, certaines questions sont devenues cruciales pour les créateurs d'aujourd'hui : Comment ajouter encore des objets au monde? Comment penser les ruines de demain pour qu'elles ne pèsent pas encore davantage?

Dans l'atelier de Tours, Hors-Studio, qu'elles ont fondé en 2016, Rébecca Fézard et Élodie Michaud tentent d'y apporter des réponses, de trouver des solutions concrètes.

"Pour nous, les déchets sont des ressources, explique Rébecca, designer et co-fondatrice de Hors-Studio. Pour certaines matières, il n'existe pas de filière de valorisation. Nous, on s'y intéresse, pour les sauver de l'enfouissement. En les transformant, on crée un nouveau matériau, utilisable pour des projets de scénographie ou de design."

Elodie Michaud et Rébecca Fezard
Elodie Michaud et Rébecca Fezard © Hors-Studio

En 2019, Rébecca et Élodie ont été sélectionnées sur un projet européen baptisé MADE, pour MAterial DEsigner. Il s'agissait de travailler sur la valorisation des déchets alimentaires dans le design.

Recycler les déchets de la conchyliculture

"On a eu l'idée de s'intéresser aux coquilles, Saint-Jacques, huîtres et moules, jetées par les restaurants, poursuit Rébecca. Avec cette base, en utilisant un liant qui est une algue, l'agar-agar, on a pu créér un matériau éphémère, utilisable en scénographie. En fin de vie, il peut retourner à l'eau sans perturber l'écosystème. Dans notre studio, on agglomère les chutes récupérées dans les entreprises de la région avec des liants naturels biodégradables. C'est avec les déchets de la conchyliculture, l'élevage de coquillages, que nous avons réalisé, par exemple, les colonnes paramétriques et moulages ornementaux présentés au CCCOD."

© Matthieu Barani

Grâce à ce projet, Élodie et Rebecca ont décroché, en décembre dernier, le Grand prix de la Création de la ville de Paris, dans la catégorie Design. Mais c'est également la fondation, en 2020, de Precious Kitchen, espace numérique collaboratif, qui leur a valu cette haute distinction : 

"Nous avons mis en ligne Precious Kitchen en octobre 2020. Il s'agit d'une plateforme numérique qui recense et cartographie les entreprises de la Région Centre-Val de Loire qui ont des chutes à proposer pour une valorisation. Et nous proposons aussi des recettes pour la création de nouveaux matériaux. Tout cela est partagé en open-source, c'est très important pour nous, car l'enjeu est de faire prendre conscience aux futurs créateurs-designers de l'importance de travailler avec ces ressources-là."

Baptisée "La partition d'un instant", l'installation de Hors-Studio au Centre de création contemporaine Oivier Debré restera visible jusqu'au 02 janvier 2022

© Matthieu Barani

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
design culture idées de sorties environnement