• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Tours : des lycéens parés pour les métiers du numérique

Héraclion met à disposition les outils numériques pour aider les lycéens à développer leurs projets. / © Héraclion
Héraclion met à disposition les outils numériques pour aider les lycéens à développer leurs projets. / © Héraclion

A Tours, l'association Heraclion accompagne des lycéens dans la conception et la réalisation de leur projet numérique. Pour sa deuxième rentrée, elle met les bouchées doubles.

Par Bertrand Mallen

L'école c'est bien, mais la pratique, ce n'est pas mal non plus. C'est ce postulat qui a présidé à la création d'Héraclion en 2018. Basée au Cercle digital à Tours, l'association propose d'accompagner des lycéens de 15 à 18 ans sur la création de leur projet numérique. "L'idée, c'est de créer un cercle vertueux entre le jeune et le monde de l'entreprise", résume Cécile Cathelin, cofondatrice de l'association.

 

Des lycéens sur LinkedIn

"Brainstorming", acquisition de compétences grâce à la pratique, constitution d'un réseau, tout les ingrédients sont là pour faire d'Héraclion un véritable petit laboratoire de la "start-up nation". Les élèves ne s'y sont d'ailleurs pas trompés, puisque certains ont déjà créé leur profil sur le réseau professionnel et entrepreneurial LinkedIn.
 

C'est le cas d'Agathe, qui rentre cette année en terminale. Avec trois autres jeunes, elle a passé une partie de ses vacances scolaires de l'an dernier à travailler sur "Le P'tit Européen", un jeu de questionnaires basé sur la réalité augmentée. "On a pu perfectionner l'idée lors d'une première session, et on a vraiment commencé à travailler dessus en décembre", se souvient-elle. Vivement intéressée par la culture politique, elle a vu dans ce projet une opportunité d'appréhender "la complexité du travail de groupe", et d'aborder l'Europe par un biais ludique.

Ils ont été une dizaine, au cours de l'année précédente, à se réunir pour mener à bien leurs projets collectifs ou individuels. Golfeuse de haut niveau et future ingénieure, Emma a travaillé sur un site web personnel et sportif. Sofiane, lui, s'est consacré à une appli domotique pour commander l'allumage d'une lampe.

 

Boulot, réseau, dodo

"On est partis de ce qui ne se faisait pas au lycée", poursuit Cécile Cathelin, qui connaît bien la question après une première carrière de prof de français. Outre l'encadrement du projet, Héraclion propose des rapprochements avec le monde de l'entreprise, qu'il s'agisse d'entrepreneurs venant présenter leur activité, ou de sorties-découvertes. C'est d'ailleurs au cours de l'une de ces sorties que l'un des jeunes accompagnés par l'association a trouvé son futur stage de Terminale, se félicite l'accompagnatrice.

Planifier, gérer un planning, "pitcher" un projet, développer son savoir-être : les compétences acquise lors d'un projet peuvent mener loin, et peuvent être acquise par tous. La cofondatrice de l'association insiste d'ailleurs sur ce point : "Ce n'est pas du tout un atelier réservé aux "geeks", au contraire. On peut partir de rien et apprendre énormément, certains jeunes de l'année dernière n'avaient d'ailleurs jamais touché aux outils de développement numérique auparavant !"

Ouverte à tous, Heraclion ? Certes, mais pas gratuitement. Il faut compter une adhésion de 20 euros à l'entrée dans l'association, et l'accompagnement en lui-même coûte 300 euros par an, soit 75 euros pour chaque session, qui dure environ 80h. Pour celles et ceux qui sont intéressés, Héraclion organise une réunion d'information au Cercle digital le 20 septembre, où il est également possible de s'inscrire.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Manifestation des défenseurs de la cause animale à la Fête de la Sange de Sully-sur-Loire (Loiret)

Les + Lus