Y'a pas que le foot dans la vie : résumé d'un match Counterstrike GO #Dreamhack

Pendant la Dreamhack qui se déroule à Tours, France 3 vous fait découvrir les matchs d'e-sport, une discipline qui tend à se démocratiser.

Des spectateurs assistent à un match de CS:GO lors de la Dreamhack 2018 à Tours.
Des spectateurs assistent à un match de CS:GO lors de la Dreamhack 2018 à Tours. © Yacha Hajzler / France 3 CVDL

Les règles


CounterStrike : Global Offensive (CS:GO) est un jeu de tir à la première personne. Deux équipes de cinq joueurs s'affrontent : une équipe attaque contre une équipe défense. Un match est réparti en 31 manches maximum sur un territoire virtuel (une carte) choisie en concertation par les deux équipes.

Le match prend fin dès que l'un des deux équipes remporte sa seizième manche. Pour remporter une manche, plusieurs biais sont possible. Que ce soit en attaque ou en défense, la première façon de gagner est bien évidemment d'éliminer l'intégralité de l'équipe adverse.

Pour l'équipe attaque, une autre manière consiste à poser et faire exploser la bombe, soit accomplir la mission qui leur est donnée. L'équipe défense, pour parvenir à la victoire, doit elle empêcher la bombe d'être posée ou la désamorcer.

Les deux modes de jeu ne sont pas strictement équivalents. Ainsi, au bout de 15 manches, l'équipe attaque passe en mode défense et inversement, afin de ne pas avantager une équipe plutôt qu'une autre.

Un match de CounterStrike GO pendant la Dreamhack 2018.
Un match de CounterStrike GO pendant la Dreamhack 2018. © Yacha Hajzler / France 3 CVDL

 

Le match


Lors du 3ème match du CS:GO Open Tour de la Dreamhack (gros cashprize en jeu !), l'équipe suédoise Godsent a affronté les Polonais de l'AGO Esports.

Ils ont choisi pour s'affronter la carte Overpass, sur laquelle ils sont tous deux les plus performants pour l'ensemble de leur jeu. Un match plutôt équilibré s'annonce, avec sans doute son lot de suspense. Godsent fait figure de favori, grâce à son meilleur joueur, Twist. En face, Gruby devra défendre son honneur.

France 3 revient pour vous sur les manches les plus marquantes de ce duel.


La rencontre commence avec AGO Esports en attaque, contre la défense de Godsent. Les trois premières manches sont très disputées, avec beaucoup de pertes de chaque côté. Les équipes se cherchent, restent précis dans leurs actions et peu d'erreurs sont commises.

A la fin de la troisième manche, le score est de 2 à 1 en faveur de Godsent, qui conforte sa position en contenant les attaques des Polonais d'AGO.

A la quatrième manche, Twist signe un coup d'éclat en éliminant trois adversaires sur cinq à lui seul. En plus de remporter cette manche, l'élan de cette victoire porte les Suédois jusqu'à la manche suivante. Nous sommes à 4 -1.

Manche 6, AGO reçoit une inspiration divine de la part de son joueur PHR, qui inscrit son propre triplé. L'équipe polonaise remporte deux manches dans la foulée. 4 - 3, l'écart se resserre.

Mais les rounds suivant ne seront que la mise en scène de la supériorité de l'équipe de Godsent, qui profite de quelques erreurs adverses pour accélérer le mouvement et mettre la pression au score sur son concurrent polonais. Nous sommes à 9 - 5.

Dernière manche avant l'échange des modes de jeux. Godsent commence mal sa manche car Gruby, le roi de coeur de chez AGO, élimine assez rapidement son concurrent direct. Mais la réponse des Godsent sera formulée par le joueur Hampus, précise et efficace. Seul contre deux adversaires, il les élimine sans pitié. Godsent gagne de nouveau la manche.


Godsent passe en mode attaque ! L'équipe suédoise a bien affiné ses trajectoires : elle perce sans trop de difficultés la défense d'AGO, qui commence à sentir le vent de face. Les efforts de Gruby sont à remarquer, mais il est souvent un peu seul dans ses coups d'éclat.

Le score s'envole assez rapidement pour Godsent, jusqu'à atteindre un magistral 15 - 6, à fleur de la victoire définitive. Mais les AGO, portés par leurs joueurs Toao et Furlan, sont piqués à l'orgueil. Précision, finesse : leur jeu commence à prendre une toute autre ampleur. Une remontée fantastique qui dure jusqu'à afficher un score de 15 - 11 amplement mérité.

Mais cet élan retombe sur une logique victoire de Godsent, qui remporte de manière assez sèche sa dernière manche, avec cinq éliminations de joueurs adverses pour seulement trois pertes.

Score final : 16 - 11 pour Godsent, qui accède à l'étape suivante du tournoi. AGO bénéficie du repêchage malgré leur défaite. Les deux équipes sont toujours en lice pour le cashprize de 100 000 dollars, après un match qui a fait justice à leurs talents respectifs.


 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
esport sport
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter