• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Le Blanc (Indre) : une maman accouche dans sa salle à manger

Le Blanc (Indre) : après la fermeture de la maternité, la maman ne pouvant se rendre au CHU de Poitiers accouche dans son salon le 19 mars 2019. / © DR Parents d'Anatole
Le Blanc (Indre) : après la fermeture de la maternité, la maman ne pouvant se rendre au CHU de Poitiers accouche dans son salon le 19 mars 2019. / © DR Parents d'Anatole

Anatole est un bébé en bonne santé mais sa naissance aurait pu touner au drame. Sa mère a été contrainte d'accoucher dans son salon, dans la nuit du 19 mars. La veille, le couple s'était rendu à la maternité de Poitiers mais la parturiente avait été renvoyée chez elle.

Par A.A.

"Une belle aventure qui aurait pu être dramatique" estime Catherine Bourgoin, la grand-mère d'Anatole. Le bébé âgé de seulement deux jours est né dans le salon de ses parents vers 1h du matin mardi 19 mars. Sa mère a été contrainte d'accoucher à genoux avec la seule aide du père. "Les pompiers et le Samu sont arrivés après sa naissance", précise Catherine Bourgoin.
 


Une "grand-mère en colère"

Cette "grand-mère en colère", explique : "Après les premières contractions apparues dans la nuit de dimanche à lundi, la maman et le papa se sont rendus à la maternité de Poitiers où l'accouchement était prévu puisqu'il n'y a plus de maternité au Blanc. Gardée en observation durant la journée de lundi, la maternité n'a pas jugé nécessaire de garder la maman plus longtemps et l'a laissée repartir chez eux au Blanc". Anatole est né quelques heures plus tard.
 

La mère et le noueau-né, son deuxième enfant, ont ensuite été emmenés au centre hospitalier de Poitiers et se portent très bien. Mais cet événement relance la polémique sur la fermeture de la maternité du Blanc, actée en octobre 2018. "Après trois naissances, en trois mois, en dehors d’une maternité nous reformulons notre question : faudra-t-il, un drame, qu’une maman ou son bébé décède, ou pire les deux, pour que vous sortiez de cette incroyable contradiction ?", a interpellé le Comité de défense des usagers du site hospitalier du blanc, dans un message adressé à l'ARS. Le débat est relancé alors même que les États généraux des maternités s'ouvrent au Blanc vendredi 22 mars.
 

Sur le même sujet

Des papas dans le grand bain de la natation synchronisée

Les + Lus

Les + Partagés