CARTES. Dans quelles villes doit-on garder le masque en extérieur en Centre-Val de Loire

Publié le Mis à jour le
Écrit par Thomas Hermans
Photo d'illustration
Photo d'illustration © DENIS CHARLET / AFP.

Le port du masque redevient obligatoire à Bourges et à Tours à partir du Nouvel An. Une obligation déjà en vigueur dans plusieurs villes de la région.

La situation sanitaire continue de se dégrader en Centre-Val de Loire. Selon l'agence régionale de santé, le taux d'incidence a atteint 547 cas pour 100 000 habitants sur la semaine du 21 au 27 décembre, contre 328 la semaine précédente. Soit le plus haut taux depuis la mi-avril 2021. 

Face à cette situation, les préfets d'Indre-et-Loire et du Cher ont pris la décision d'imposer le port du masque en centre-ville, à Tours et Bourges, dès ces 1er janvier et 31 décembre respectivement. Une obligation déjà en place dans de nombreuses villes du Centre-Val de Loire. Petit point régional.

Dans le Loiret

Le 30 novembre, la préfecture du Loiret prenait deux arrêtés renforçant le port du masque en extérieur, en particulier dans les rassemblements de type marchés et fêtes foraines, mais aussi aux abords des gares et des arrêts de transports en commun.

Situations particulières, plusieurs "zones de forte densité" des centres-villes d'Orléans et de Montargis sont également soumises à l'obligation de 6h du matin à 23h. À Orléans, il s'agit surtout des bords de Loire, ainsi que du centre-ville piéton :

À Montargis, la zone concerne le quartier de la Pêcherie :

En Loir-et-Cher

Beaucoup moins sélectif sur les zones concernées, le préfet de Loir-et-Cher avait frappé fort. Par un arrêté du 12 novembre, les services de l'État y annonçait le port du masque en extérieur dans le "Cœur de ville" de Blois, et sur l'ensemble du territoire des villes de Romorantin-Lanthenay et Vendôme.

En Eure-et-Loir

Le 9 décembre, c'est au tour de la préfète d'Eure-et-Loir de prendre des dispositions pour le port du masque dans les lieux extérieurs accueillant du public. À Chartres, une large partie du centre-ville se voit imposer le masque, entre la place des Épars, la place Châtelet, les jardins de l'Évêché, et la place Pasteur :

Dreux et Châteaudun sont également concernés par des zones complètes de port du masque obligatoire. À Dreux, le centre-ville tout entier est concerné, tandis que seules la place du 18-octobre et les rues Jean-Moulin, de la République et Gambetta sont visées à Châteaudun.

Dans le Berry et en Indre-et-Loire

Dans le Cher, dans l'Indre et en Indre-et-Loire, les dispositions de base sont les mêmes que dans les autres départements. Le port du masque est obligatoire en extérieur lors des rassemblements publics, tels les marchés, les festivals, les manifestations, les concerts de plein-air et les évènements sportifs. 

Et au contraire des autres départements de la région, seules les préfectures sont concernées par le masque en extérieur. Depuis le 13 décembre, le périmètre s'étend de la place Sainte-Hélène à la rue Jean-Jacques-Rousseau, et englobe une bonne partie des ruelles du centre.

Depuis ce 31 décembre, Bourges remasque également une bonne partie de son centre-ville. 

Tours sera donc la dernière capitale départementale à réimposer le masque dans ses rues ce samedi 1er janvier. Cette obligation concerne notamment le Vieux Tours, les abords de la rue Nationale et les alentours de la gare.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.