Flamme olympique : passerelle himalayenne, château de Valençay, embrasement à Châteauroux, les 5 temps forts qu'il ne fallait pas rater

Plus sur le thème : Plus sur le thème :

Avant de rejoindre l'Eure-et-Loir, le Loir-et-Cher et le Loiret, la flamme Olympique a fait une première étape en Centre-Val de Loire ce lundi 27 mai 2024. Elle a traversé l'Indre portée par 107 relayeurs locaux et permis de mettre en lumière quelques plus beaux sites du département. Retour sur cette folle journée en 5 temps forts.

Du Blanc à Cuzion, de la Châtre à Issoudun, de Valençay à Buzançais et de Déols à Châteauroux, une centaine d'Indriens se sont relayés pour transporter la tant attendue flamme olympique.

Parmi eux, des anonymes, des membres du milieu associatif, mais surtout des sportifs issus du monde amateur et professionnel.

Le Blanc allume la flamme

Le premier temps fort de cette folle journée est bien évidemment le premier allumage de torche. Et c'est la commune du Blanc qui a eu l'honneur d'être choisie pour débuter ce parcours indrien. Le premier porteur, Rémi Fontaine, prend le départ depuis le collège des Ménigouttes sous les chants de la chorale de collégiens qui a entonné pour l'occasion une magnifique Marseillaise. Dans la vie, Rémi Fontaine, 35 ans, est agriculteur. "C'est une très belle expérience. Un peu de stress mais qui est très vite descendu avec l'engouement du public. C'était super", a déclaré essoufflé l'agriculteur de 35 ans qui, après avoir passé le relais, a dû rapidement s'échapper de cette parenthèse enchantée. Il a en effet confié aux micros de France TV Sports devoir vite "retourner sur son exploitation ensuite".

Au total, 10 porteurs se succèdent sur ce premier segment entre le Blanc et Cuzion parmi lesquels Christian Vivet, ancien entraîneur de tennis de table pour l'équipe de France des moins de 13 ans. Très engagé pour la promotion du sport auprès des jeunes, il a reçu de la Fédération Française de tennis de table la médaille du meilleur bénévole français en 2015.

Passerelle himalayenne : un passage de flamme à couper le souffle

Après une arrivée ovationnée sur la place de l'hôtel de ville du Blanc, la flamme prend la direction de Baraize pour ce qui est sans doute l'un des moments les plus attendus de cette journée : la traversée de la passerelle himalayenne, inaugurée il y a quelques jours seulement et qui relie Baraize à Cuzion.

durée de la vidéo : 00h00mn12s
La flamme traverse la passerelle himalayenne qui relie Baraize à Cuzion ©Cécile Mette

Vers 10h15, Léo Adam, un pompier volontaire franchit la Creuse sous les cris et les applaudissements. Plus de 1000 personnes se sont rassemblées sur les rives. Paddles et canoés se sont également amassés sous l'impressionnant ouvrage pour être au plus près de la flamme.

durée de la vidéo : 00h01mn56s
Le passage de la flamme olympique sur la passerelle Himalayenne ©Paris 2024 France.tv

Le parcours se poursuit de la Châtre où 4500 personnes sont venues assister au passage de la flamme ; jusqu'à Buzançais. Et la seconde porteuse de ce segment est la boxeuse castelroussine Victoire Piteau, 25 ans double championne de France en catégorie super-plume et 9ᵉ au classement mondial. Si un grave accident de la route l'année dernière l'a privée des jeux olympiques, il ne l'a en tout cas pas empêché de porter fièrement ses valeurs. Elle garde aussi l'espoir de participer aux J.O de Los Angeles en 2028.

Décor princier devant le château de Valençay

Direction ensuite Issoudun où le relayeur Claude Chédeau, ancien pongiste handisport, fait partie des porteurs. Cette légende du tennis de table compte 26 titres de Champion de France. Il est aussi champion d'Europe, champion du monde et champion paralympique lors des JO de Seoul en 1988. Bien qu'il ait terminé sa carrière il y a 23 ans, il reste l'un des sportifs les plus titrés d'Issoudun.

Issoudun où la dernière relayeuse Louise le Floch, tireuse sportive a fait un écart au protocole en revenant quelques dizaines de mètres en arrière après avoir pourtant atteint le point d'arrivée. Elle réussit au passage à semer les caméras de FranceTV Paris 2024 mais surtout, les gardiens de la flamme qui n'ont visiblement pas compris ce qu'il se passait. "Les gardiens en PLS" (ndlr : position latérale de sécurité), s'est amusé le commentateur, avant que la relayeuse regagne le point d'arrivée.

Avant-dernier segment dans ce parcours : Le Château de Valençay où la flamme est rallumée dans la cour. La basketteuse Grace Mbaikoua qui évolue au Poinçonnet, a le privilège d'ouvrir ce relais dans ce décor époustouflant. C'est l'un des segments les plus courts de cette journée : 3 relayeurs seulement, pourtant, il restera sans doute gravé dans les mémoires comme l'une des plus belles étapes de cette journée.

Le relais collectif de la fédération de tir sportif

Le dernier segment, et le plus dense, débute vers 17h40 à Déols pour se poursuivre et se terminer à Châteauroux. Le boxeur Thomas Faure, triple champion de France, est le premier à se lancer, suivi d'autres grands noms du sport castelroussin : l'athlète handibike Anne Claveau, la judokate Ninon Tailly, le basketteur Frédéric Weis, la championne du monde de paratriathlon Manon Genest et le footballeur Dominique Bijotat, milieu défensif qui a joué à Bordeaux, Monaco et à la Berrichone de Châteauroux. Il a aussi et surtout été champion olympique de football en 1984.

S'ensuit un autre temps fort, riche de sens dans la ville qui accueillera cet été les épreuves de tir sportif. Après une démonstration de tir (au laser pour ne blesser personne) et sous la direction de la trésorière de la fédération française de tir sportif, Sylvie Lanson, un relais collectif constitué de 24 porteurs de flamme bénévoles et sportifs, se lance dans les rues de Châteauroux pour mettre en avant la discipline.

durée de la vidéo : 00h00mn43s
24 bénévoles et tireurs de la fédération de tir sportif ont participé à un relais de la flamme collectif à Châteauroux, ville qui accueillera les épreuves de la discipline en juillet. ©France.tv Paris 2024
 

L'embrasement du chaudron

Dans la dernière ligne droite, le directeur du Festival de danse Darc, Eric Bellet prend le relais suivi par l'athlète Viviane Dorsile, le champion du monde du 4X400 mètres Leslie Djhone et l'ancien président de la Berrichonne football Thierry Schoen.

Il est aux alentours de 19h20 lorsque, devant des milliers de personnes amassées sur la plaine des sports, la dernière relayeuse, la pongiste Élodie Vachet, entraîneur de l'équipe de France handisport de tennis de table, approche du Chaudron. La foule est en liesse et entonne un compte à rebours. Le chaudron s'embrase et le public comme la sportive ne peuvent cacher leur émotion. La fin d'une journée historique pour Châteauroux qui va désormais concentrer ses efforts sur les épreuves de tir sportif en juillet. Un nouveau compte à rebours est d’ores et déjà lancé.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité