Football : la vente de la Berrichonne de Châteauroux à un prince saoudien en bonne voie

Publié le Mis à jour le
Écrit par Thomas Hermans avec AFP

Les actionnaires de la Berrichonne ont approuvé ce mercredi 23 décembre la poursuite des négociations avec un nouvel investisseur, en vue du rachat du club de Châteauroux. L'investisseur en question serait le prince saoudien Abdullah bin Mosaad.

La Berrichonne va-t-elle passer sous pavillon saoudien ? Le club de Châteauroux, lanterne rouge de Ligue 2, a donné son feu vert ce mercredi 23 décembre pour "poursuivre des négociations" en vue de son rachat par un nouvel investisseur.

"Réunie ce jour, l'assemblée générale de la SASP Berrichonne Football a voté à l'unanimité la proposition du conseil d'administration afin de poursuivre des négociations exclusives pour la cession des actions du club au Groupe UNITED", a annoncé le club dans un communiqué.

Joint par l'AFP, le club n'a pas souhaité confirmer si le "Groupe UNITED" mentionné était bien le groupe United World du prince saoudien Abdullah bin Mosaad, propriétaire de quatre autres clubs de football dans le monde dont Sheffield United et dont le nom a été cité par La Nouvelle République.

Châteauroux, futur incubateur pour Sheffield ?

Âgé de 55 ans, le Saoudien a investi une partie de sa fortune en 2013 dans le club anglais, remonté en Premier League en 2019.

Autour des "Blades", aujourd'hui lanternes rouges après une saison réussie l'an dernier, Abdullah bin Mosaad a créé United World, un réseau de clubs de niveaux et de compétences différentes, à l'image du City Football Group. Objectif : de créer des synergies entre les clubs et surtout de permettre aux clubs satellites de servir de réservoir et d'incubateurs de talents pour Sheffield, vaisseau amiral.

En grande difficulté sur le terrain et battu par Clermont (1-0) mardi soir, la Berrichonne pointe de son côté à la dernière place de Ligue 2. L'entraîneur Nicolas Usaï a été limogé mi-décembre, son adjoint Olivier Saragaglia se chargeant de l'intérim.

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité