• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Ligne SNCF Paris-Orléans-Toulouse : près de 600 voyageurs bloqués de nuit à cause d'un colis suspect à Issoudun

Un colis suspect a été découvert près de la gare d'Issoudun, samedi 16 mars. / © Google Street View
Un colis suspect a été découvert près de la gare d'Issoudun, samedi 16 mars. / © Google Street View

Un colis suspect a été découvert dans la soirée du samedi 16 mars à proximité de la gare d'Issoudun, dans l'Indre. Six trains ont été immobilisés une bonne partie de la nuit dans l’Indre, le Cher et la Haute-Vienne, et près de 600 voyageurs ont été bloqués pendant de longues heures.

Par Aurélia Abdelbost

La nuit a été longue pour les passagers des trains de la ligne Paris-Orléans-Toulouse, samedi 16 mars. Six trains ont été immobilisés à la suite d'un colis suspect découvert à proximité de la gare d'Issoudun, dans l'Indre, un peu avant 19h30. Le plan Vigipirate a dû être activé.
 

Au total, 591 usagers ont dû patienter de longues heures dans l’Indre, le Cher et la Haute-Vienne. La SNCF indique que des cars de remplacement ont été mis en place "lorsque c'était possible" et des repas distribués. Le trafic n'a pu reprendre qu'à 1h du matin, dimanche 17 mars.
 

Les démineurs sont venus de La Rochelle. Le colis n'était "pas en gare ni en zone habitée, ce qui explique qu'il n'y ait pas eu d'évacuation ou d'information d'éventuels riverains", explique la préfecture de l'Indre.
 

Sur le même sujet

Indre-et-Loire : un Rabelais de poche aux enchères le 16 juin

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer