Meurtre de Matisse à Châteauroux : le suspect de 15 ans et sa mère bientôt présentés à un juge

Les gardes à vue de l'adolescent de 15 ans, soupçonné du meurtre de Matisse à Châteauroux, et de sa mère ont été levées ce lundi 29 avril. Ils doivent être présentés devant un juge d'instruction en vue d'une probable mise en examen.

Fin de garde à vue anticipée pour le suspect et pour sa mère. Depuis ce samedi 27 avril au soir, un adolescent de 15 ans et sa mère, âgée de 37 ans, étaient interrogés après la mort de Matisse, également 15 ans, à Châteauroux à la suite d'une bagarre et de plusieurs coups de couteau.

Selon Agnès Auboin, la procureure de Châteauroux, l'adolescent et sa mère vont "tous les deux être présentés devant un juge d'instruction du pôle criminel dans le cadre d'une ouverture d'information criminelle".

Quel degré de préméditation ?

Une mise en examen devrait être prononcée. Le juge d'instruction devra décider entre les qualificatifs de meurtre et d'assassinat, en fonction du degré présumé de préméditation. Un juge des libertés et de la détention sera ensuite saisi pour décider d'un éventuel placement en détention.

Le jeune garçon est soupçonné d'avoir porté plusieurs coups de couteau, dans le quartier Saint-Denis à Châteauroux peu avant 18h samedi, à Matisse. Très gravement blessé et pris en charge par les secours, ce dernier est mort à l'hôpital dans la soirée. Le principal suspect a été interpellé deux heures après les faits.

La mère du suspect a été arrêtée une demi-heure après son fils samedi soir, après les déclarations de plusieurs témoins auprès des enquêteurs. Selon une habitante du quartier, venue assister Matisse après l'agression, la mère du suspect "tapait sur le jeune" pendant qu'il était au sol.

L'adolescent et sa mère restent présumés innocents.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité