Meurtre de Matisse : le suspect de 15 ans mis en examen pour meurtre, il reconnaît les faits, sa mère est aussi mise en examen

Un adolescent de 15 ans, soupçonné d'avoir porté plusieurs coups de couteau mortels à Matisse à Châteauroux samedi 27 avril, a été mis en examen pour meurtre ce lundi 29. Sa mère a également été mise en examen, pour violences volontaires. Elle est soupçonnée d'avoir giflé la victime après les faits.

Un adolescent de 15 ans a été mis en examen ce lundi 29 avril, du chef de meurtre, informe la procureure de Bourges, Céline Visiedo, par communiqué de presse. Il est le principal suspect du meurtre de Matisse, 15 ans, tué de plusieurs coups de couteau à Châteauroux vers 17h30 samedi 27 avril. Sa mère, soupçonnée d'avoir giflé la victime après les faits, a également été mise en examen.

Le mineur placé en détention

Selon la magistrate, le mineur et sa mère ont été présentés à un juge d'instruction du pôle criminel du tribunal judiciaire de Bourges ce lundi après-midi, à l'issue de leurs gardes à vue. Le parquet a requis l'ouverture d'une information judiciaire du chef de meurtre à l'encontre de l'adolescent, et du chef de "violences volontaires n'ayant pas entraîné d'incapacité totale de travail avec cette circonstance que les faits ont été commis sur une personne vulnérable", à l'encontre de la mère.

Les deux ont été mis en examen selon les mêmes chefs d'accusation. Après passage devant un juge des libertés et de la détention, le mineur a été incarcéré en fin de soirée. La mère a, de son côté, été placée sous contrôle judiciaire, avec interdiction de sortir du département de l'Indre et d'entrer en relation avec son fils.

Des insultes avant les faits

La procureure de Bourges a profité du communiqué pour donner les premières conclusions de l'enquête menée à Châteauroux, qui commencent à préciser les circonstances du drame. Selon "l'audition de témoins et les déclarations du mineur", qui "semblent concordantes", la victime et le suspect "se connaissaient et s'étaient réciproquement insultés avant les faits".

Le 27 avril, jour des faits, "une nouvelle altercation" aurait eu lieu. Le mis en examen dit avoir "reçu un coup de poing de la part de la victime". Reconnaissant ensuite l'agression, il explique avoir été "pris de colère", et être rentré dans son immeuble pour prendre un couteau. Le même couteau avec lequel il aurait asséné plusieurs coups à Matisse, avant de s'enfuir. Plusieurs plaies ont été constatées au niveau du thorax gauche de la victime, l'une atteignant "directement le cœur", selon les éléments médico-légaux. Matisse est mort à l'hôpital, dans la soirée de samedi, de ses blessures.

L'enquête se poursuit sous l'égide du juge d'instruction pour apporter plus d'éléments aux prémices de la "rixe", et pour éclairer la personnalité du suspect. Ce dernier, placé sous contrôle judiciaire une semaine plus tôt pour des faits de vol aggravé, n'avait aucune condamnation à son casier judiciaire.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité