Meurtre de Matisse : une marche blanche à Châteauroux ce samedi, et une cérémonie d'hommage mardi 7 mai

La famille de Matisse, jeune garçon de 15 ans tué à Châteauroux, a décidé d'annoncer une marche blanche en sa mémoire ce samedi 4 mai. Soit une semaine pile après la mort de l'adolescent.

Cela fera une semaine que Matisse aura perdu la vie. Ce samedi 4 mai, une marche blanche en hommage au garçon de 15 ans, tué à Châteauroux de plusieurs coups de couteau le 27 avril, se tiendra dans la capitale de l'Indre.

La métropole de Châteauroux l'a annoncé ce mercredi 1er mai par communiqué. "La famille, profondément touchée par toutes les marques de sympathie reçues, souhaite rendre hommage à Matisse", est-il écrit. La famille demande à ceux qui souhaitent participer de "faire preuve de respect tout au long du parcours afin que la marche se déroule dans un esprit serein et solidaire".

Une marche rose ?

La marche blanche partira de la place La Fayette, à 15h30 samedi. La préfecture précise à France 3 qu'il est encore "trop tôt" pour connaître précisément le parcours. En signe de soutien, les commerçants castelroussins baisseront le rideau à 15h30. Le père de Matisse, Christophe Marchais, encourage les participants à s'habiller en couleur. "On va éviter le noir, je ne pense pas que ce soit une couleur qui aide à faire le deuil... Matou aimait le rose. Faites-vous plaisir sur les loutres et le rose, ce sera parfait."

Pourquoi des loutres ? En troisième, "il a dû préparer un oral sur le sujet de son choix" pour le brevet, explique son père sur Facebook. "Il aurait pu choisir le foot." Il choisit les loutres de mer. "Pourquoi ????" "Ben parce que c'est trop mignon papa !!!!!" S'en suit une "crise de rire" et un surnom qui collera à la peau de Matisse.

Une cérémonie d'hommage se tiendra le mardi 7 mai à 13h, au stade Gaston-Petit à Châteauroux. Car Matisse était "un fan de foot", qui "allait à Gaston-Petit dès qu'il pouvait pour soutenir la Berrichonne". La cérémonie sera ouverte à "tous ceux qui veulent venir", assure Christophe Marchais.

Une marche blanche organisée sans patronage politique

Mardi 30 avril, Christophe Marchais, avait expliqué à France 3 attendre "les détails" de l'organisation de la marche blanche, en lien avec la collectivité, la police et la préfecture. "Matou était un petit gamin super gentil, on veut quelque chose qui lui ressemble, on n'a pas envie que ce soit la guerre", expliquait-il.

Selon lui, "n'importe qui nous a proposé d'organiser n'importe quoi, c'est nous qui allons le faire". Le Rassemblement national aurait ainsi proposé à la famille d'organiser la marche blanche. "Je ne veux pas que qui que ce soit s'approprie la mort de Matou, de quelque bord que ce soit. Il aimait tout le monde, je veux que tout le monde soit comme ça."

Un autre adolescent, âgé également de 15 ans, a été mis en examen pour meurtre dans cette affaire.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité