VIDÉO. Salon de l’Agriculture : les étudiants d'un lycée agricole fin prêts pour le concours de vaches

durée de la vidéo : 00h03mn11s
Reportage de Jean-Philippe Elme et Philippe Roy à Châteauroux. ©France 3 Centre-Val de Loire

Depuis plusieurs semaines, au lycée agricole Naturopolis à Châteauroux, les étudiants sont sur les chapeaux de roue. Huit d'entre eux iront au Salon de l'agriculture pour promouvoir leur établissement et la région.

C’est une première pour le Naturopolis, lycée agricole de Châteauroux. 8 étudiants de l’établissement ont été sélectionnés pour participer au trophée international des établissements agricoles au Salon de l’agriculture à Paris.  Avant de s’y rendre, c’est l’heure de l’entrainement pour être prêt pour la semaine du 25 février au 5 mars 2023. 

Une préparation de longue haleine 

Beaucoup de travail attend les élèves du lycée agricole de Châteauroux avant le départ pour Paris. Première étape : faire sortir les vaches qui seront présentées au Salon de l'agriculture, nommées Normandie et Tarn.

Il n'est pas aisé de faire manœuvrer une charolaise de près d'une tonne et son bébé de 800 kilos. "Il faut bien la maitriser pour qu'elle puisse bien marcher. Et histoire qu'elle ne nous envoie pas voltiger sur le ring", plaisante Marielle Alabergère, élève du Naturopolis. 

Marie Lequeux, une autre élève du lycée agricole, est chargée du licol de la vache. "Depuis le mois d'octobre, on commence à préparer la vache pour qu'elle soit prête pour le salon", explique, entre chaque meuglement, Marie Lequeux. 

Le concours arrive à grand pas 

C'est la première fois qu'une équipe de Naturapolis va participer au trophée des établissements agricoles du Salon de l'Agriculture. Une fierté pour leurs enseignants qui les suivent de très près. "Ils vont vivre quelque chose d'unique. C'est une semaine à Paris, pour beaucoup, ils ne sont jamais sortis de l'Indre. Rien que cela, c'est une victoire", se réjouit Marion Leroy, professeur d'anglais au lycée agricole Naturapolis. 

Les élèves seront également jugés sur l'écriture d'un article de presse, l'animation de leur stalle et une petite mise en scène théâtrale présentée sur le grand ring. "L'idée est de présenter l'établissement, le terroir, l'ouverture à l'étranger tout en y apportant un peu d'humour. Et bien sûr, il faut présenter la vache", raconte Marion Leroy. 

En attendant le grand jour, Normandie et Tarn se reposent à l'étable. À la fin du mois, elles prendront le camion. Destination : Paris.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité