• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Indre : une coiffeuse coupe les cheveux de ses clients et les donne pour aider les malades du cancer

Tresses de cheveux pour fabrication de perruques / © Pierre-Dominique Lepais - France 3 Centre-Val de Loire
Tresses de cheveux pour fabrication de perruques / © Pierre-Dominique Lepais - France 3 Centre-Val de Loire

Une coiffeuse d'Argenton-sur-Creuse dans l'Indre propose à ses client(e)s de donner leurs cheveux. Objectif : les envoyer ensuite à des associations qui en font des perruques pour les malades du cancer.

Par Isabelle Racine

Flora Lacôte a installé son salon de coiffure dans le centre-ville d'Argenton-sur-Creuse dans l’Indre. Elle a appelé son salon "Secrets de coiffure" peut-être parce qu’il est situé au premier étage… à l’abri des regards. Flora Lacôte coiffe les femmes, les hommes et les enfants. Dans son salon, la musique est zen et l’ambiance... très relaxante. Le soin et le shampoing se font en position allongée... preuve par l'image :
 
Soin et shampoing... allongée... pour cette cliente / © Isabelle Racine - France 3 Centre-Val de Loire
Soin et shampoing... allongée... pour cette cliente / © Isabelle Racine - France 3 Centre-Val de Loire


Dans ce salon, Flora Lacôte n'utilise aucun produit chimique ; sur les étagères, il n'y a que des produits naturels. Notre coiffeuse fait les colorations, les mèches et coupe les cheveux de ses clientes. Jusque-là, rien de particulier… enfin presque. Depuis quelques temps, quand une cliente aux cheveux longs arrive dans son salon et qu’elle souhaite une coupe courte, elle lui propose de couper ses cheveux et d'en faire un don. Pour Flora Lacôte, ça veut dire leur donner une seconde vie. Il faut juste que les cheveux soient en bon état et d’une longueur de 10 cm minimum. Ensuite, elle les envoie à des associations pour en faire des perruques. Des perruques destinées à des malades qui ont perdu leurs cheveux et qui n'ont pas forcément les moyens financiers de s'acheter une perruque.
 

Dans mon entourage, j’ai été confrontée à la maladie, j’ai eu une cliente qui a eu un cancer et qui en avait marre de voir ses cheveux tomber et qui m’a dit « je voudrais les raser, j’en peux plus et après je mettrai une perruque.» Flora Lacôte
 

Elle a donc rasé la tête de sa client. un geste pas anodin, pas simple, ni pour la cliente, ni pour la coiffeuse. ce fut une épreuve pour les deux femmes.
C’était il y a quelques temps. Pour Flora Lacôte, ça été le déclic… depuis, quand il lui faut couper une bonne longueur, elle propose systématiquement le don.
 

Deux associations : "Solidhair" et "Fake hair don’t care"

Flora Lacôte envoie les cheveux récupérés à "Solidhair" et "Fake hair don't care". Ces associations se sont données pour objectif de collecter des mèches de cheveux des particuliers par l'intermédiaire des coiffeurs. Elles ont la même philosophie mais procèdent de façon différente : pour "Solidhair", les cheveux doivent être naturels, sans coloration et les mèches doivent mesurer plus de 25 cm. L’association les vend ensuite à des perruquiers. Avec l’argent récupéré, l’association aide financièrement les personnes malades du cancer et en difficultés financières à acheter des perruques. Au 31 décembre 2018, l’association Solidhair avait aidé 385 personnes.  
Quant à l'association "Fake hair don’t care", elle crée elle-même des perruques avec les cheveux récoltés. Elle propose ensuite les prothèses capillaires à la vente. Le prix des perruques est calculé en fonction des revenus et du quotient familial de chaque personne. 
 

«Quand on est malade du cancer et qu'on a perdu ses cheveux, c'est évidemment une période difficile à vivre... Si en plus, on n'a pas les moyens d'acheter une perruque confortable qui coûte plusieurs centaines d'euros, ça complique la vie. La sécurité sociale ne participe qu'à hauteur de 125 euros dans l'achat d'une perruque.» Flora Lacôte
 

Flora Lacôte explique le cahier des charges des deux associations :
 

Interview de Flora Lacôte, coiffeuse pour dons de cheveux / malade cancer
Interview de Flora Lacôte - France 3 Centre-Val de Loire - Isabelle Racine / Pierre-Dominique Lepais
 

Une peu de solidarité

Les clients de Flora Lacôte sont très réceptifs. Pour ses clients, c'est donner un peu de soi pour aider, un geste de solidarité qu'ils font très naturellement. Elle n’a jamais de refus. Elle a même coupé les cheveux d’un garçon qui les avait fait pousser exprès. Chapeau !
 
Ce garçon a donné ses cheveux pour faire une perruque pour un malade du cancer
Ce garçon a donné ses cheveux pour faire une perruque pour un malade du cancer


Cynthia Chan est une cliente du salon de coiffure. Elle a les cheveux, très longs. Elle les a laissés pousser depuis un certain temps car elle avait le projet de les faire couper et de les donner. Elle aussi a été confrontée très tôt à la maladie. Un jour, elle s'est décidée et pris rendez-vous, il fallait juste que ce soit le bon moment. Voilà le résultat :

 
Cynthia Chan... avant et après / © Isabelle Racine - France 3 Centre-Val de Loire
Cynthia Chan... avant et après / © Isabelle Racine - France 3 Centre-Val de Loire

Regardez le reportage qu'ont réalisé Isabelle Racine, Pierre-Dominique Lepais et Armelle Garreau. Ils se sont rendus dans le salon de coiffure d'Argenton-sur-Creuse dans l'Indre.
 
Donner ses cheveux pour aider les malades du cancer
Une coiffeuse récupère les cheveux de ses clients pour fabriquer des perruques et aider les malades du cancer - France 3 Centre-Val de Loire - Isabelle Racine / Pierre-Dominique Lepais
 
Secrets de coiffure :  
2 Rue Barbès, 36200 Argenton-sur-Creuse
Tel : 02 54 24 06 77

Sur le même sujet

Indre-et-Loire : un Rabelais de poche aux enchères le 16 juin

Les + Lus