Indre : la piscine "en forme de soucoupe volante" de Chabris, icône des années 70, reprend du service après 18 mois de travaux

La piscine Tournesol a rouvert ses portes en début de semaines, après une rénovation totale et un agrandissement de cet établissement construit dans les années 70. Destiné à l’apprentissage de la nage pour les enfants, et voulu par le gouvernement d’alors.

Vous avez sûrement vu ces dômes, assez semblables à ce qu’on imagine d’une soucoupe volante. Dans les années 70, après les mauvais résultats de la natation française aux JO de 1968 et deux tragiques accidents de noyade ayant impliqué des enfants en 1969, l’opération 1000 piscines était lancée en France.

183 piscines Tournesol seront construites. Imaginées par l’architecte Bernard Schoeller, et destinées à l’apprentissage de la natation par les jeunes, elles disposaient d’un système innovant, permettant entre autres de faire piscine couverte et découverte, au gré des saisons. Leur durée de vie alors, était estimée à vingt-cinq ans.

Un label "Architecture contemporaine remarquable" décernée par la DRAC

Très fatiguée par le temps, la piscine de Chabris s’est vue remettre le label "Architecture contemporaine remarquable" en 2017. Entre-temps, bon nombre de ces piscines avaient disparu ou étaient en passe de l’être. De quoi inciter les membres de la communauté de communes Chabris-Pays de Bazelle d’investir dans une rénovation à l’identique, avec la construction d’une annexe de même style.

Il faut dire que située dans le Nord du département de l’Indre, loin des grandes agglomérations, elle permet de drainer 17 000 entrées scolaires par an. Mais son intérêt ne s’arrête pas là : "on a créé, au-delà du bassin qui a été conservé, un espace balnéo avec spa, sauna et hammam. En dehors de l’aspect balnéo, il y a toute une série d’activités dans la piscine elle-même, de l’aqua gym, de l’aquabike" nous explique Jacques-Henri Lepreux, maire d’Anjouin et membre de la communauté de communes.

Un chantier à 4,4millions d’euros

Les travaux ont été financés à 45% par l’état, 10 % par la Région et 10 % par le département. Le challenge était de conserver l’esprit et l’aspect d’origine  du bâtiment, sous la houlette de l’architecte des bâtiments de France, tout en respectant les normes de notre époque pour les aménagements.

Ainsi le bassin a été conservé et rénové, une pataugeoire a été installée, les vestiaires sont plus grands. Tout ce qui est d’ordre technique a aussi été entièrement revu.

Les systèmes d’alarme, de filtration, la chaufferie, le local technique sont "dans les standards des années 2020". Ce nouvel outil va être utilisé au maximum de ses capacités. "On a étendu les horaires d’ouverture, bien plus que ce l’était auparavant et embauché un maître- nageur en plus, donc on s’est donné les moyen" nous dit Jean-Jacques Lepreux.

En fait des plages d’ouverture sont organisées sur toute la semaine, y compris le dimanche. Tous ces horaires sont consultables sur le site d’Aqua-Bazelle, le nom donné au nouvel espace créé.

Un nouvel outil attractif

Le but avoué de la communauté de communes est aussi de faire de cet ensemble un outil de communication pour décrire l’attractivité du territoire. "On est une communauté de communes rurale", nous explique- t-il, "mais qui a plutôt du développement en matière d’emplois, et si vous créez des emplois, vous avez en même temps des employés et des habitants à qui il faut offrir une gamme de services, et cet ensemble aquatique, Aqua-Bazelle en fait partie".

Et puis bien sûr, l’implantation en 1976 de cet outil à destination des jeunes a jusqu’à présent rempli une mission importante dans l’apprentissage de la natation pour des générations. Et sa pérennité était d’autant plus importante, pour offrir le même service sur tout le territoire aux jeunes générations.

L’offre tarifaire

Elle est à retrouver sur le site d’Aqua-Bazelle. Mais l’entrée piscine est fixée à 3euros 20 par adulte de la communauté de communes et à 3 euros 50 pour les visiteurs. Otez un euro pour les enfants. De la même manière, les tarifs pour l’espace balnéo n’excèdent pas 8 euros.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
architecture culture aménagement du territoire environnement société idées de sorties sorties et loisirs