Réchauffement climatique : un jour de l'An anormalement chaud dans le Centre-Val de Loire et dans le monde

Publié le
Écrit par Bertrand Mallen
Lever de soleil dans l'ouest de la France le 31 décembre 2021. Photo d'illustration
Lever de soleil dans l'ouest de la France le 31 décembre 2021. Photo d'illustration © AURELIEN BREAU / MAXPPP

Avec des températures de 20°C enregistrées dans l'Indre, le Nouvel An 2022 a été l'un des plus chauds jamais enregistrés. Tandis que certains bronzent, d'autres espèrent alerter sur la crise climatique à seulement cinq mois de l'élection présidentielle.

Il n'y a rien de surprenant dans le fait d'apercevoir, au détour d'un journal télévisé, des plages couvertes de vacanciers profitant du soleil et d'une agréable température à plus de 20°C. Ce qui est plus rare, c'est de les voir fin décembre.

De 0 à 20°C en 12 heures

En effet, la fin du mois de décembre 2021 a été marquée par une douceur exceptionnelle, y compris en Centre-Val de Loire comme l'a remarqué l'association Météo Centre. Si une partie de l'Orléanais et du Montargois a profité de températures atteignant les 16 ou 17 degrés, c'est au sud de l'Indre qu'il a fait le plus doux, jusqu'à plus de 20°C !

Ces hautes températures s'accompagnent de variations parfois impressionnantes, comme à Chaillac où le mercure a affiché -0,7°C à minuit et +19,4°C en milieu d'après-midi.

Faut-il voir dans ce phénomène une nouvelle preuve de la crise climatique ? En tout cas, elle s'inscrit "dans la tendance du réchauffement climatique" a estimé sur Twitter la climatologue de Météo France Christine Berne. En effet, rien qu'en Centre-Val de Loire, ce changement climatique est déjà bien visible avec une hausse de 2 degrés des températures moyennes annuelles en seulement 60 ans.

Pour la scientifique, le bilan de 2021 indique "une année 'normale' côté températures mais 'très agitée', jalonnée d'épisodes extrêmes" tels que des pluies intenses, des sécheresses et des inondations, un "rappel permanent des impacts du changement climatique".

Une canicule hivernale à travers le monde

A l'échelle nationale, Météo France a déterminé que la moyenne des température sur les 8 derniers jours en faisait "la semaine entre Noël et le Nouvel An la plus douce jamais enregistrée depuis 1947". Quant aux précédents records de douceurs, il reviennent aux années 2015, 2012 et 2002. Avec les écarts de températures à la normale parmi les plus importants jamais observés, cette "canicule hivernale" est "historique" selon l'association Infoclimat.

Dans une grande partie monde aussi, cette dernière semaine a été anormalement douce, voire beaucoup trop chaude. Dans le Colorado, le feu "Marshall", propulsé par des vents d'ouest puissants et alimenté par une forte sécheresse hivernale, est devenu l'un des incendies les plus destructeurs qu'ait jamais connu cette région des États-Unis. Plus d'un millier de logements ont été détruits, relate le Denver Post.

Dans l'hémisphère sud, où l'été règne désormais, les températures atteignent également des sommets jamais vu. En Amérique du sud, le Paraguay a presque battu son record de l'année précédente (45,5°C) avec une température enregistrée de 45,3°C.

Pourtant, le climat et les solutions face à la crise climatique ne sont toujours pas entrés dans les grands thèmes du débat public à quelques mois de l'élection présidentielle. Lors de la grande interview-bilan d'Emmanuel Macron le 15 décembre dernier, le président de la République Emmanuel Macron n'a pas été questionné une seule fois sur le sujet.

Dans son rapport de juin 2021, le Haut conseil pour le climat jugeait que la France était bien en-deçà des objectifs fixés pour 2030. Quant au "Conseil de défense écologique", instance issue du Grand débat national de 2019, il ne s'est pas réuni depuis décembre 2020.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.