"Retour à l'envoyeur", après un dépôt sauvage, un maire renvoie au pollueur ses détritus

Xavier Elbaz, maire de Villedieu-sur-Indre, est excédé. Face aux dépôts anarchiques de déchets sur sa commune, il a décidé de marquer le coup. Après un ultime cas, il décide de faire déposer les déchets devant la porte de leur propriétaire.

Un colis un peu spécial, vendredi 28 juillet, pour cet habitant de Villedieu-sur-Indre. Celui qui pensait s'être débarrassé de nombreux cartons, boite à chaussures et autres bouts de ferraille, les a retrouvés devant sa porte.

Au pied d'un container à verres

Ce sont les agents municipaux de la commune qui découvrent d'abord le monticule, au pied d'un container à verres. Parmi les déchets, tout, sauf ce qui lui est destiné.

Xavier Elbaz reçoit alors un appel des agents, excédés par la situation. "Ce ne sont pas les larbins des habitants", affirme l'élu. "Les gens qui font ça sont bêtes jusqu'au bout" se désole-t-il. Comme souvent, des papiers permettant d'identifier le propriétaire des ordures traînaient dans le lot.

Ni une ni deux, le maire décide de frapper fort "vous avez qu'à lui déposer chez lui". Après avoir cru à une plaisanterie, les agents ont finalement exécuté la demande.

À travers la publication de ce "retour à l'envoyeur" sur les réseaux sociaux, Xavbier Elbaz espère "que chacun se remette en question". 

Containers publics comme dépotoir

Aux alentours des containers publics, il n'est pas rare de constater les incivilités de certains. À l'évoquer, Xavier Elbaz ne mâche pas ses mots : "il y a les fainéants qui déposent leurs bouteilles en verre à côté, et puis, les porcs, qui pensent que c'est un lieu de dépôt public". Une attitude que le maire ne comprend pas "c'est une minorité, mais une minorité qui pourrit la vie des gens".

Un mois plus tôt, un autre dépôt l'avait agacé. Après avoir, là aussi, identifié le propriétaire, Xavier Elbaz l'avait directement sommé de ramasser ses ordures. "Il avait payé deux jeunes pour vider sa cave, au lieu de déposer à la déchetterie" détaille-t-il, "ils ont la bonne idée de laisser ça sur la voie publique".

Risque d'amende pour les responsables

Comme prévient l'élu dans son post, il est en droit de porter plainte pour ce genre d'infraction. Les responsables risquent alors une amende de 1 500 euros, doublée en cas de récidive. Il peut aussi sommer les propriétaires de récupérer leurs détritus, sous peine de jour-amende pouvant monter jusqu'à 15 000 euros.

"Étant donné l'engorgement des tribunaux, nous savons que les plaintes sont souvent classées sans suite" regrette l'élu. Il rappelle, pour tous les administrés, que les déchetteries sont gratuites pour les particuliers.