Traumatisme crânien, oreille interne abîmée : un surveillant pénitentiaire agressé à la maison centrale de Saint-Maur

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sarah Nedjar .

Mercredi 16 novembre, une violente agression a eu lien en la maison centrale de Saint-Maur, dans l'Indre. Un détenu a porté des coups à un surveillant pénitentiaire, jusqu'à le laisser sans connaissance. Le syndicat Force Ouvrière dénonce une attaque "lâche" et "violente".

Une violente altercation a éclaté ce mercredi 16 novembre, à la maison centrale de Saint-Maur (Indre). Selon Force Ouvrière Justice, aux alentours de 18h45, un détenu exige qu'un surveillant ouvre la porte d'une cellule qui n'est pas la sienne. Le syndicat assure que l'homme cherchait à "en découdre" avec cet autre détenu, et a perdu patience devant le refus du surveillant pénitentiaire.

Là, les coups se mettent à pleuvoir, précise le communiqué syndical. "Devant ce refus, il a lâchement agressé un de nos collègues en lui assénant des coups de poing et pied au niveau du visage, projetant la tête du collègue contre le mur et le laissant sans connaissance sur place."  Une surveillante a alors tenté de renfermer le détenu violent, sans succès. Il faudra l'aide de plusieurs personnes pour maîtriser l'individu.

Perte de connaissance, multiples blessures

Le surveillant a vite été conduit à l'hôpital pour y passer un scanner. "Il souffre d’un traumatisme crânien et d'un problème d'oreille interne, avec une ITT de 5 jours évolutive" explique Force Ouvrière. Le détenu violent a été transféré, avec une sanction disciplinaire. Quant au syndicat, il demande l'arrêt immédiat de l'arrivée de nouveaux détenues durant la durée des travaux de l'établissement. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité