Un poulain mutilé dans une écurie de l'Indre, le pronostic vital de l'animal engagé

Un poulain de vingt jours a été retrouvé gravement blessé dans son boxe ce vendredi 28 mai. Une plainte a été déposée et la survie de l'animal est toujours en jeu.

L'Amour, un poulain de vingt jours, a été attaqué dans son boxe à Levroux le 28 mai
L'Amour, un poulain de vingt jours, a été attaqué dans son boxe à Levroux le 28 mai © C Santos

Une nouvelle mutilation visant un équidé a eu lieu, cette fois à Levroux dans l'Indre. En revenant du travail vendredi 28 mai, vers 17 heures, les propriétaires d'un poulain âgé d'une vingtaine de jours ont eu la terrifiante surprise de retrouver leur animal "en sang" dans l'écurie. Contactés en urgence, un vétérinaire, puis les gendarmes, constatent que de larges morceaux de peau ont été découpés sur la cuisse postérieure droite et sur l'antérieur droit de l'animal.

Une origine probablement humaine

Une plainte a été déposée, et l'enquête a été confiée à la brigade de gendarmerie de Levroux. L'origine humaine de ces blessures semble probable, d'autant plus que "la personne s'est lavée les mains, a laissé le robinet extérieur ouvert à grande eau et a ouvert les parcs" des autres chevaux, a constaté l'une des co-propriétaires, jointe par France 3.

© C Santos

Le poulain, prénommé L'Amour, est toujours en danger de mort "à cause du risque d'infection", explique cette dernière, et risque de porter des séquelles musculaires pour le restant de sa vie. Pour faire face aux importants frais vétérinaires (qui pourraient monter à plusieurs milliers d'euros), les propriétaires ont créé une cagnotte sur la plateforme de financement participatif Leetchi.

Plusieurs enquêtes sont d'ores et déjà ouvertes dans l'Indre et la Creuse, le secteur où s'est produite cette attaque. Depuis les premières mutilations d'équidés, d'autres dossiers ont également été constitués dans l'Eure-et-Loir et le Loiret.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers animaux équitation nature société