Consommation d'eau du robinet interdite

Depuis 15 jours l'eau de Montcresson (45) et ses environs est interdite à la consommation par arrêté préfectoral.

video title

Pollution d'eau à Montcresson dans le Loiret

Montcresson et quatre autres communes dans l¿Est du département vont encore longtemps distribuer des bouteilles d'eau minérale aux habitants. 2 litres par personne et par jour. Depuis des semaines l'eau du robinet est polluée et interdite à la consommation par l'Agence Régionale de la Santé.

A Montcresson, Cortrat, Mormant-sur-Vernisson, Saint-Hilaire-sur-Puiseaux et Solterre, l’Agence régionale de santé (ARS) du Centre recommande aux 2.200 habitants de ne pas consommer l’eau à des fins alimentaires.

C’est la dégradation de la qualité de l’eau du réseau d’eau potable du SIAEP (Syndicat intercommunal d’adduction d’eau potable) de Montcresson qui est en cause.

Des analyses ont montré la présence importante de certaines bactéries, le signe de l’existence d’une flore bactérienne importante dans le réseau. Le problème vient vraisemblablement de la station de traitement qui a laissé échapper des bactéries nécessaire au traitement des eaux, dans le réseau. Des purges de celui-ci, long de 91 km ont été effectuées pour évacuer les masses gélatineuses de matière organique.

En attendant un retour à la normal, une distribution hebdomadaire de bouteille d’eau a été mis en place en direction des habitants, soit une bouteille d’1,5 litre par jour et par personne. A Montcresson, les pompiers ont assuré l’approvisionnement des personnes âgées et handicapées.

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité