Orléans : Wirecom, chute et fin d'une start-up

Inaugurée par N.Sarkozy en 2008, l'entreprise Wirecom vient d'être placée en liquidation judiciaire.

L'entreprise Wirecom va mettre la clef sous la porte faute de repreneurs.

Spécialisée dans la gestion informatique des économies d'énergie, la start-up louée pour son avant-gardisme jusqu'au plus haut sommet de l'Etat, a employé jusqu'à soixante-dix personnes.





En 2008, Wirecom est pleine ascension. La loi "Grenelle I" sur l'environnement est en préparation. Citée comme un exemple d'entreprise innovante,  la start-up reçoit la visite du chef de l'Etat, Nicolas Sarkozy puis, l'année d'après, celle de Christian Estrosi alors ministre de l'Industrie.

Wirecom bénéficiera également d'un important soutien financier des collectivités territoriales qui lui accorderont  pas moins de 11 millions d'euros d'argent public au titre de l'aide à l'innovation.

<< voir le reportage sur Wirecom >>