L'été indien déboussole Dame Nature

Les températures élevées de ce mois de novembre ont des conséquences sur la faune et la flore. / © Maxppp
Les températures élevées de ce mois de novembre ont des conséquences sur la faune et la flore. / © Maxppp

En ce début de novembre, les températures battent des records. Ces jours-ci, c'est l'été indien. Un mercure au beau fixe qui a des conséquences sur la faune et la flore. Explications. 

Par D.Cros

La France connaît un début de mois de novembre très chaud avec des températures 10°C au-dessus des moyennes de saison. Dans notre région, des records de température ont été battus ce week-end. Le thermomètre est monté jusqu’à 26,8°C ce dimanche à Montgivray dans l'Indre et 26° à Argenton-sur-Creuse.

En 2015, la hausse des températures atteint 1°C de plus par rapport à l'ère pré-industrielle. Cette période exceptionnellement chaude tire son origine dans la persistance d’un flux d’air tropical qui nous vient d’Afrique du Nord, plus précisément du Maroc.

Si l'été indien est très appréciable pour profiter des terrasses. Et la hausse est positive pour la facture de chauffage, elle a des conséquences négatives sur la faune et la flore. Des fleurs bourgeonnent alors qu’elles ne sont pas de saison. Les champs moissonnés repoussent de façon assez anormale. Les jardiniers ont encore besoin de tondre leurs pelouses. Les insectes sont également encore de sortie. La chaleur favorise aussi l’apparition de nouvelles espèces d’animaux.

► Exemple dans le bassin de la Loire avec Christine Launay et Isabelle Racine

L'été indien déboussole Dame Nature
En ce début de novembre, les températures battent des records. Ces jours-ci, c'est l'été indien. Un mercure au beau fixe qui a des conséquences sur la faune et la flore. Reportage dans le bassin de la Loire.  - France 3 Centre-Val de Loire - Christine Launay et Isabelle Racine


Sur le même sujet

Les + Lus