Une "première pierre" vers la gratuité partielle des transports pour les jeunes en Centre-Val de Loire

Publié le Mis à jour le
Écrit par Etienne Merle .

Le 10 novembre, les élus du Conseil régional de Centre-Val de Loire ont voté à l'unanimité le principe de mise en place de la gratuité des transports du réseau Rémi pour les 16-25 ans. Mais ce n'est qu'une étape d'un projet qui n'est pas encore au point.

C'est un premier pas vers la gratuité des transports du réseau Rémi pour les 16-25 ans. La Région Centre-Val de Loire s'est fixé comme objectif de leur ouvrir la gratuité des bus et des trains régionaux en septembre 2023.

"Pour le moment nous avons voté l'orientation du budget, c'est la première pierre du projet", explique François Bonneau, le président PS de la Région. Une décision adoptée à l'unanimité par tous les élus du Conseil régional, le 11 novembre, lors de la session plénière organisée exceptionnellement à Châteauroux. 

Rien n'est encore fait, mais François Bonneau tient à détailler ses objectifs :"On souhaite ouvrir dans un premier temps la gratuité aux jeunes durant le week-end. Deux raisons à cela : la première, c'est de les soutenir alors qu'ils sont touchés pas la précarité. La seconde, c'est de les encourager à utiliser les transports collectifs plutôt que la voiture individuelle", explique l'élu. 

Le résultat d'une consultation à destination des jeunes 

Ce vote intervient après une consultation de près de 2 500 personnes lors de 100 rencontres organisées par la Région. L'objectif était de recueillir la parole des jeunes pour formuler des propositions à leur destination. C'est désormais chose faite. 

En plus de la gratuité des transports, le Conseil régional a voté la distribution de serviettes hygiéniques dans les lycées ou encore la création de cabinets de téléconsultation dans les universités. 

Reste donc à attendre la mise en place concrète et définitive de ces actions. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité