• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Les agriculteurs de la FNSEA sont prêts pour le sommet européen de Chambord

Meeting syndical de la FNSEA et des JA à Lamotte-Beuvron, le 1er septembre 2016. / © France 3 Centre-Val de Loire
Meeting syndical de la FNSEA et des JA à Lamotte-Beuvron, le 1er septembre 2016. / © France 3 Centre-Val de Loire

Un meeting a rassemblé les Jeunes Agriculteurs (JA) et les agriculteurs de la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA), à la veille du sommet européen des ministres de l’Agriculture à Chambord. Objectif : préparer au mieux leur intervention durant cette réunion.

Par France 3 Centre-Val de Loire

La date n’a pas été choisie au hasard. Plus de 700 agriculteurs se sont donnés rendez-vous à Lamotte-Beuvron, dans le Loir-et-Cher, jeudi 1er septembre. Ils ont décidé de ne pas manifester le lendemain, jour de la réunion au château de Chambord des 28 ministres européens de l'Agriculture.

Ce rassemblement de délégations régionales leur a permis de préparer ensemble l’intervention de Xavier Beulin, président de la FNSEA, devant les ministres.

Financement des exploitations et assurances


Une réunion dans un contexte de crise générale de l’agriculture française, dans laquelle Xavier Beulin demandera, entre autres, "un dispositif de refinancement des exploitations agricoles" en invoquant les importantes pertes financières des agriculteurs.

Mais aussi une assurance obligatoire "et supportable pour les agriculteurs" contre les catastrophes climatiques qui se succèdent. Le discours du président de la FNSEA sera aussi tourné vers l’environnement, la santé publique et le bien-être animal.

Des exigences qui seront exposées face aux ministres européens de l’Agriculture ce vendredi.
Meeting FNSEA et JA à la veille du sommet européen de l'Agriculture
Intervenants : Eric Thiroin, président FRSEA et Xavier Beulin, président FNSEA. Reportage : Pierre Bouchenot et Isabelle Racine

 

Sur le même sujet

La filière du cornichon français lancée dans le Loir-et-Cher progresse bien

Les + Lus