Les dons de sang baissent à cause de la crise sanitaire, un appel est lancé en région Centre-Val de Loire

L'établissement français du sang lance un appel sur tout le territoire : les réserves de sang sont désormais en dessous du seuil d’alerte. En cause, la crise sanitaire. Les stocks risquent de baisser davantage avec le weekend de Pâques, où les collectes ne peuvent avoir lieu.

Face aux réserves de sang en baisse, un appel au don est lancé.
Face aux réserves de sang en baisse, un appel au don est lancé. © Ahmad Ardity / Pixabay

A force de se concentrer sur la lutte contre le coronavirus, on en oublie d'autres gestes importants pour la santé, comme donner son sang. On oublie, ou on préfère les reporter pour éviter d’aller dans les établissements de santé, surchargés de travail actuellement avec la troisième vague de Covid-19.

L’établissement français du sang (EFS) constate d’ailleurs un nombre de donneurs en baisse, notamment depuis deux semaines. Parfois, des habitués ne peuvent pas venir, eux-mêmes infectés par le virus. Ils doivent alors attendre 28 jours après disparition des symptômes avant de donner leur sang. 

D’autres ayant reçu une première injection du vaccin n’osent pas. Pourtant, dans la très grande majorité des cas, il est possible de se faire prélever du sang après avoir été vacciné sans aucun délai d’ajournement.

Moins de lieux de collecte

Autre élément d’explication : la plus grande difficulté à organiser les prélèvements. La chargée de communication de l'EFS Centre-Pays de la Loire (qui regroupe les deux régions) détaille : “On a organisé moins de collectes mobiles en 2020, en raison de la crise sanitaire qui nous empêche d’aller dans les écoles et les entreprises”, où le télétravail se généralise par ailleurs. 

A cela s’ajoutent désormais les salles municipales, très convoitées dans le cadre de la campagne vaccination. 

En région Centre-Val de Loire, les dons sont ainsi passés de 84.774 en 2019 à 82.803 en 2020, soit une baisse d’environ 2,5%. Quant aux collectes, 1.355 avaient pu être organisées en 2019 contre 1.115 en 2020. 

Un manque de 1.100 poches

Aujourd’hui au niveau national, les réserves sont aujourd’hui en deçà de la barre des 100.000 poches de sang alors qu’il faudrait qu’elles atteignent 110.000.

Un manque confirmé au niveau régional : "Chaque jour, 1.100 dons sont nécessaires en région Centre et Pays de la Loire pour répondre à la demande des 147 établissements de santé de la région". L’organisme se doit par ailleurs pour mener sa mission sereinement d’avoir "12 jours de stock d’avance. On est en-deçà, il nous manque un jour de stock, ce qui représente donc 1.100 dons” explique l’EFS.

Lundi de Pâques

Une situation qui risque de se compliquer avec le weekend de Pâques : “On ne prélèvera pas le lundi car c’est un jour férié, qui nous ampute de 1.100 dons.” 

Pour tenter d'enrayer cette diminution, l’EFS en appelle donc aux personnes, habituées ou souhaitant sauter le pas, à venir dans un des lieux de collecte dans les prochains jours (voir encadré). Il rappelle que donner son sang est une sortie autorisée pendant le couvre-feu après 19h, sous le motif "aide aux personnes vulnérables"

Calendrier des dons en région Centre-Val de Loire

L’EFS organise plusieurs collectes sur rendez-vous dans les jours à venir : 

  • Le 1er avril à Orgères-en-Beauce (Eure-et-Loir), Romorantin (Loir-et-Cher), et Luynes (Indre-et-Loire)
  • Le 2 avril à Mehun-sur-Yèvre (Cher), Vendôme (Loir-et-Cher), Chanceaux-sur-Choisille (Indre-et-Loire), Fondettes (Indre-et-Loire), et Montargis (Loiret)
  • Le 3 avril à Loury (Loiret)
  • Le 6 avril à Saint-Amand-Montrond (Cher), Bonneval (Eure-et-Loir), Le Poinçonnet (Indre), Chinon (Indre-et-Loire) et Orléans (Loiret).

Pour connaître en détails les dates et lieux de collecte en région Centre-Val de Loire et prendre rendez-vous, vous pouvez aller sur le site de l’EFS : mon-rdv-dondesang.efs.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
region centre-val de loire santé société solidarité