• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Loi pour une “école de la confiance” : comment ont voté les députés de Centre-Val de Loire ?

L'Assemblée nationale a adopté mardi 19 février le projet de loi "pour une école de la confiance". Photo d'illustration. / © Julio Pelaez / Max PPP
L'Assemblée nationale a adopté mardi 19 février le projet de loi "pour une école de la confiance". Photo d'illustration. / © Julio Pelaez / Max PPP

Le projet de loi pour une "école de la confiance" a été adopté en première lecture à l'Assemblée nationale le 19 février. Instruction obligatoire dès 3 ans, devoir "d'exemplarité" des enseignants, drapeaux français et européens dans les salles de classe...le vote des députés de Centre-Val de Loire. 

Par Aurélia Abdelbost

C'est le premier grand texte concernant l'éducation depuis l'arrivée au pouvoir d'Emmanuel Macron. Le projet de loi pour une "école de la confiance" a été adopté en première lecture à l'Assemblée nationale le 19 février. Sur 555 votants, 353 députés ont voté "pour", 171 ont voté "contre" et 31 se sont abstenus. 

Un devoir "d'exemplarité" pour les enseignants

Cette loi doit être un "levier de réussite" selon Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Education, qui porte ce texte. Elle comprend notamment l'instruction obligatoire à partir de 3 ans au lieu de 6 ans actuellement (ce qui concernerait environ 20.000 enfants), la possibilité d'exercer des "missions d'enseignement" pour des surveillants ou encore de permettre des regroupements des classes d'un collège et d'une ou plusieurs écoles au sein d'établissements "des savoirs fondamentaux".

Le texte prévoit aussi des drapeaux français et européens dans les salles de classe ou encore de remplacer "père et mère" par "parent 1 et parent 2" dans les formulaires scolaires. Deux mesures ont plus particulièrement fait débat pour les enseignants: la création d'un conseil d'évaluation de l'école, qui doit juger de l'efficience des politiques éducatives (dont les membres seront en grande majorité des représentants du ministre) et un devoir "d'exemplarité" pour les enseignants. 


Les syndicats et notamment le SNES-FSU dénonce "une volonté de faire taire toute critique ou opposition" alors même que le mouvement des "stylos rouges" demande une meilleure reconnaissance du métier et que le hashtag #pasdevague est utilisé sur les réseaux sociaux par des enseignants qui dénoncent le manque de soutien de leur hiérarchie. 
 

Vos députés ont-ils voté ? 

Tous les députés de Centre-Val de Loire étaient présents ou ont voté par délégation. Les membres du groupe LREM ont tous voté pour, ceux du groupe les Républicains ont voté contre. Trois députés se sont abstenus. 

Ils étaient présents : 

"Pour" :
  • François Cormier-Bouligeon (Cher), par délégation             
  • Guillaume Kasbarian (Eure-et-Loir)             
  • François Jolivet (Indre)                                 
  • Philippe Chalumeau (Indre-et-Loire)           
  • Fabienne Colboc (Indre-et-Loire)                 
  • Nadia Essayan (Cher)                                   
  • Loïc Kervran (Cher)                                     
  • Laure de la Raudière (Eure-et-Loir), par délégation
  • Daniel Labaronne (Indre-et-Loire) 
  • Sabine Thillaye (Indre-et-Loire), par délégation
  • Stéphanie Rist (Loiret), par délégation
  • Caroline Janvier (Loiret)
  • Richard Ramos (Loiret)
"Contre" :               
  • Guillaume Peltier (Loir-et-Cher)                 
  • Claude de Ganay (Loiret)                             
  • Olivier Marleix (Eure-et-Loir)     
  • Nicolas Forissier (Indre)
  • Jean-Pierre Door (Loiret)
  • Marianne Dubois (Loiret) 
Abstention :
  • Sophie Auconie (Indre-et-Loire), par délégation
  • Philippe Vigier (Eure-et-Loir) 
  • Pascal Brindeau (Loir-et-Cher)
De manière générale, les élus LREM ont dit leur "satisfaction" tandis que Nadia Essayan (MoDem) a vanté l'instruction obligatoire comme une "mesure simple, nette et efficace" mais le texte a été critiqué par les oppositions de droite comme de gauche.

Pour observer l'activité de vos députés et connaître leurs votes, vous pouvez vous rendre sur la Table des scrutins publics de l'Assemblée Nationale. La page recense le détail des votes pour chaque article et chaque loi. 
 

    Sur le même sujet

    Fabien Mérelle, artiste tourangeau

    Les + Lus

    Les + Partagés